DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des navires capables de réduire les émissions de CO2

Vous lisez:

Des navires capables de réduire les émissions de CO2

Taille du texte Aa Aa

A Hambourg, des chercheurs travaillent sur un bassin qui reproduit l’environnement arctique. Objectif : construire des navires plus efficaces et moins polluants. Ils font partie du projet européen LeanShips La température ambiante est de -10°C. L’eau est à -0.8°C. Les scientifiques mesurent d’abord l‘épaisseur de la couche de glace en formation.

Il y a peut-être pour chaque test environ 200 mesures. 200 mesures d‘épaisseur parce que la glace n’est pas compactée de la même manière partout. C’est ce qu’on observe dans l’Arctique donc il faut essayer d’obtenir une bonne moyenne et avoir des tests suffisamment longs pour que le signal soit assez précis, que les mesures soient assez précises,” explique Quentin Hisette, engénieur de conception de navires sur le bassin de Hambourg.

Une fois le réservoir d’essai, prêt, les ingénieurs navals et mécaniques prennent le relais. Ils évaluent sur ce modèle comment une nouvelle hélice de navire peut fonctionner dans des conditions extrêmes”.

Point of view

Un pas de plus vers une nouvelle génération de navires

Gerco Hagesteijn Ingénieur

A l’avant nous mesurons la résistance du modèle. Ici, à l’arrière nous mesurons la vitesse de rotation de l’hélice, mais aussi sa poussée. Et nous mesurons aussi les forces latérales et la flexion“, explique René Bosman, ingénieur à l’Institut maritime des Pays-Bas.

Nous avons appris qu’il s’agit d’un très bon concept d’hélice qui a beaucoup de potentiel en matière d‘économies de carburant. C’est une sorte d‘étude de concept, donc quand il sera construit il y aura probablement quelques petits changments pour des raisons pratiques, parce que les propriétaires du navire veulent ces changements, et peut-être que nous perdrons un peu de performance dans l‘économie de carburant. Mais normalement c’est un pas de plus vers une nouvelle génération de navires“, explique Gerco Hagesteijn, ingénieur, Institut néerlandais de recherche maritime.

Une nouvelle génération de navires qui est aussi développée sur un chantier naval néerlandais de Gorinchem. Les ingénieurs ont conçu un remorqueur avec un système d’entraînement arrière inversé et une nouvelle forme de coque qui permettent de mieux manoeuvrer à des vitesses élevées et dans des ports surpeuplés.

Des navires de plus en plus gros entrent dans nos ports. Les remorqueurs doivent donc avoir plus de puissance mais ils ont moins d’espace pour manoeuvrer. Cette nouvelle forme de coque nous permettra d‘être très manoeuvrable“, Robert Van Koperen, engénieur mécanique.

La prochaine étape est de construire des remorqueurs fonctionnant au gaz naturel comprimé. Les scientifiques considèrent cette alternative écologique comme un avantage concurrentiel sur un marché difficile.

Si vous voulez être compétitif vous devez économiser de l’argent, par exemple dans le carburant. Mais les émissions dans de nombreux ports posent problème. Les ferries, les bateaux de croisière développent des systèmes hybrides. Et pour suivre le marché nous aimerions aussi le faire“, Remco Van Vught, ingénieur.

Les chercheurs espèrent que certaines de leurs innovations deviendront une réalité sur le marché dans moins de 5 ans.

Plus de futuris