DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dopage : la Russie se dédouane

Vous lisez:

Dopage : la Russie se dédouane

Taille du texte Aa Aa

Après le contrôle positif de l’un de ses athlètes, la Russie veut prouver aux yeux de tous que ses mains sont propres : si le Comité olympique russe a confirmé que le curleur Alexander Krushelnitsky a bien ingéré du meldonium, une substance dopante interdite, il reste néanmoins dubitatif sur les circonstances de cette prise.

"Je pense que les choses vont se dérouler ainsi : les médailles seront retirées et Krushelnitsky sera probablement disqualifié. Un recours contre le contrôle antidopage? Non, ça ne sert à rien. Mais nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour prouver que quelqu'un est à l’origine de cette prise" répond Andrey Sozin, vice-président de la fédération russe de curling.

La théorie du complot comme stratégie de défense : les Russes, déjà privés de participer aux JO de Pyeongchang sous la bannière nationale risquent de voir cette sanction prolongée. Samedi, le CIO doit réexaminer la suspension du Comité olympique russe.