DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Manchester City: Wigan, un match qui va laisser des traces

Vous lisez:

Manchester City: Wigan, un match qui va laisser des traces

Taille du texte Aa Aa

Coup de folie à Wigan: éliminé par l‘équipe de D3, Manchester City a abandonné tout espoir de quadruplé historique, Pep Guardiola a eu une altercation avec l’entraîneur adverse, Sergio Agüero s’est battu avec un supporter…

La liste des actes inconsidérés peut encore s’allonger car les fans mancuniens ont eu maille à partir avec la police et Fabian Delph sera suspendu après son carton rouge. Mais les “Citizens” n’auront pas vraiment le temps de se laisser aller, ils ont moins d’une semaine pour panser leurs plaies avant de disputer la finale de la Coupe de la Ligue dimanche.

. L’ire de Guardiola

Les images ont fait le tour des médias. Et la fédération va sans doute y mettre son grain de sel dès qu’elle sera en possession du rapport de l’arbitre.

Temps additionnel de la première période, Fabian Delph sèche Max Power, les deux pieds décollés. L’arbitre sort le carton jaune, se ravise et brandit le rouge pour exclure l’international anglais.

Le reste est minuté seconde par seconde et raconté par les tabloïds comme un mauvais film. En trois minutes, le match a versé dans le surréalisme: Guardiola énervé par le rouge, Cook dans la zone technique de Guardiola, Guardiola enragé qui attend Cook dans le tunnel pour une altercation filmée par la BBC. Les deux hommes sont séparés par leurs adjoints, la mi-temps passe, retour au jeu.

“Il ne s’est rien passé dans le tunnel, il ne s’est rien passé avec mon collègue. C‘était juste S’il te plaît, reste dans ta zone. C’est tout, c’est fini”, a minimisé le Catalan.

Le pataquès survient au mauvais moment, alors que le technicien espagnol s‘était lancé ces dernières semaines dans une campagne pour demander aux arbitres de protéger ses “Citizens” des tacles un peu trop appuyés selon lui.

. Agüero pris pour cible

Sur le terrain, Manchester City domine, mais Will Grigg profite de l’erreur de Kyle Walker pour propulser les “Latics” en quarts. Au coup de sifflet, Wigan, qui avait déjà surpris City en finale de la FA Cup en 2013, explose. Là encore, les évènements qui suivent seront examinés par la Fédération.

Des supporters locaux envahissent la pelouse, l’un d’eux s’en prend à Agüero, qui le déséquilibre. Début d‘échauffourée avant que le défenseur de Wigan Chey Dunkley et l’adjoint de Guardiola Mikel Arteta ne viennent en aide à l’Argentin pour regagner les vestiaires. Selon la presse anglaise, Agüero s’est plaint d’avoir été insulté et de s‘être fait cracher dessus.

Wigan a annoncé lancer sa propre enquête, la Fédération n’a toujours pas réagi. Ni même “City”.

Non contents de perturber la sortie des joueurs, plusieurs fans de Wigan ont ensuite été provoquer ceux de City. Nouveaux incidents !

“Dès que des individus sont entrés sur le terrain, nous avons immédiatement déployé notre dispositif devant les tribunes et nous avons réussi à maintenir à distance les groupes de supporters”, a communiqué le chef de la police du Grand Manchester, Stuart Ellison, ajoutant que les incidents n’avaient fait aucun blessé et que deux personnes avaient été arrêtées lors d’une rixe à l’extérieur du stade.

. Tant pis pour le quadruplé

Si les Mancuniens sont pratiquement champions d’Angleterre (16 points d’avance sur Manchester United) et virtuellement qualifiés pour les quarts de la Ligue des champions (4-0 à Bâle à l’aller), ils ont donc vu leurs espoirs de quadruplé s’envoler.

Mais ils doivent se reprendre vite, car se profile dès dimanche l’occasion de se rattraper un peu et de faire un pas vers un triplé qui serait aussi historique.

Les “Citizens” affronteront Arsenal en finale de la Coupe de la Ligue avec, tout de même, quelques certitudes. Wigan était un accident, ils ont outrageusement dominé avec 83% de possession et 26 tirs au but.

Guardiola a d’ailleurs insisté: il ne s’inquiète pas. “Nous avons concédé un seul tir au but en 90 minutes et nous avons perdu, c’est le football”, a philosophé le Catalan.

“Nous devons nous projeter, mais nous sommes déçus”, a reconnu John Stones. “Nous voulions aller au bout de chaque compétition. Ce n’est plus possible. On va prendre du temps pour repenser à la soirée et se jeter dans la finale de ce week-end.”

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.