DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Scandale sexuel : les excuses d'Oxfam au peuple haïtien

Vous lisez:

Scandale sexuel : les excuses d'Oxfam au peuple haïtien

Taille du texte Aa Aa

L'ONG britannique Oxfam a présenté ses excuses au peuple haïtien pour les dérives sexuelles de certains de ses employés. Simon Ticehurst, directeur régional d'Oxfam pour l'Amérique Latine et les Caraïbes a exprimé sa honte hier à Aviol Fleurant, ministre haïtien de la Planification et de la Coopération externe.

Les directeurs d'Oxfam pour l'international, Winnie Byanyima, et pour la Grande-Bretagne, Mark Goldring, devraient à leur tour rencontrer les autorités haïtiennes.

Mark Goldring doit s'expliquer aujourd'hui sur ce scandale devant une commission parlementaire britannique à Londres.

Dans ce rapport interne sur les dérives de la mission humanitaire déployée en Haïti après le séisme meurtrier de 2010, l'ancien directeur d'Oxfam en Haïti, le Belge Roland Van Hauwermeiren, a notamment reconnu avoir eu des rapports tarifés avec de jeunes femmes.

"C'est absolument horrible", a réagi la Première ministre britannique Theresa May.

Les autorités haïtiennes ont annoncé la semaine dernière vouloir mener leur propre enquête.

Sept employés ont quitté Oxfam depuis le scandale

L'organisation se voit aussi reprocher d'avoir laissé les salariés incriminés rejoindre d'autres ONG, sans mise en garde. Après Oxfam, Roland Van Hauwermeiren a notamment rejoint l'ONG française Action contre la faim au Bangladesh. Cette dernière a déploré de ne pas avoir été prévenue.

Les premières révélations sur les agissements des employés d'Oxfam en Haïti en avaient entraîné d'autres, notamment sur des abus au Soudan du Sud et au Liberia.

Le scandale s'est aussi étendu à d'autres organisations humanitaires, dont Save the Children.

L'ONG britannique est accusée d'avoir laissé partir sans sanction un de ses employés, alors qu'il lui était reproché un comportement sexuel inapproprié envers des collègues féminines.