DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brexit: un bus rouge pour une nouvelle campagne pro-UE

Vous lisez:

Brexit: un bus rouge pour une nouvelle campagne pro-UE

Taille du texte Aa Aa

Un bus rouge avait sillonné le Royaume-Uni durant la campagne sur le Brexit, devenant le signe de ralliement des partisans du “Leave”. Des pro-Européens ont détourné le symbole en lançant mercredi sur les routes leur propre bus pour alerter sur les risques d’une sortie de l’UE.

Le bus rouge a été présenté dans le cadre d’une nouvelle initiative de partisans du maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne, baptisée “Brexit: cela vaut-il le coup?”.

Ses flancs sont barrés d’un slogan affirmant que “Le Brexit coûtera 2.000 millions de livres par semaine selon la propre étude du gouvernement? Cela vaut-il le coup?”.

Le véhicule est parti mercredi de Westminster, dans le centre de Londres, pour une campagne de huit jours et 33 haltes à travers le Royaume-Uni.

Le message fait écho au slogan “Donnons les 350 millions de livres que nous versons chaque semaine à l’UE à notre système de santé”, affiché sur le bus des Brexiters, l’actuel ministre des Affaires étrangères Boris Johnson en tête, avant le référendum du 23 juin 2016 s‘étant prononcé pour la sortie de l’UE.

Cette somme, très controversée, ne prend notamment pas en compte le rabais britannique obtenu en 1984 par l’ancienne Première ministre Margaret Thatcher.

La nouvelle campagne pro-UE avait été lancée en décembre sous la forme d’une levée de fonds participative par un petit groupe citoyen basé à Londres, “Camden for Europe”.

Il affirme que le montant de 2.000 millions de livres (2,26 milliards d’euros) se fonde sur une analyse économique que le gouvernement britannique refuse de publier et l’hypothèse favorable que Londres parvienne à conclure un accord de libre-échange avec Bruxelles.

Selon un rapport interne du gouvernement britannique, dévoilé fin janvier par le site BuzzFeed News, ce scénario conduirait à une croissance britannique inférieure de 5% par rapport aux prévisions actuelles, au cours des 15 prochaines années.

“Certaines personnes estimeront que c’est le prix à payer (…) mais cela vaut certainement la peine de poser la question: cela vaut-il le coup?”, a écrit dans The Times Martha Lane Fox, membre de la Chambre des Lords et soutien de la campagne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.