DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ghouta orientale : les hôpitaux touchés par les frappes du régime

Vous lisez:

Ghouta orientale : les hôpitaux touchés par les frappes du régime

Taille du texte Aa Aa

Au moins treize structures de santé soutenues par Médecins sans frontières ont été touchées ces trois derniers jours par des frappes aériennes du régime syrien dans l'enclave de la Ghouta orientale. L'information a été communiquée ce mercredi par l'organisation non gouvernementale.

Contacté par euronews, Amaury Grégoire, membre de MSF parle d'une situation très difficile.

"C'était déjà très compliqué depuis le mois de novembre lorsque les violences ont repris. Depuis trois jours, il y a eu un afflux important de blessés dans les hôpitaux qu'on soutient sur place. On parle de 1285 blessés et 237 personnes décédées dans les structures que nous supportons."

_"La capacité de réponse (des hôpitaux) est fortement diminuée et les craintes du côté des équipes médicales qui travaillent dans ces structures sont très importantes. Il y a eu 13 structures de touchées. Et nous craignons maintenant que celles qui ont été épargnées jusqu'à présent ne soient touchées à leur tour. L'approvisionnement médical représente un énorme problème. Certains stocks sont à zéro."

"Ça fait longtemps que nous n'avions pas connu une telle intensité et un tel afflux de blessés. Ça nous rappelle la situation d'Alep à l'époque. Dans nos équipes, plusieurs personnes redoutent que la situation empire."_

Cela fait plus de quinze jours que les agences de l'ONU sur le terrain réclament au Conseil de sécurité une trêve urgente pour acheminer de l'aide humanitaire et évacuer des blessés et des malades.