DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

M6 prend un coup de jeune et investit dans l'e-sport

Vous lisez:

M6 prend un coup de jeune et investit dans l'e-sport

Taille du texte Aa Aa

Le groupe M6 a pris une participation minoritaire dans Glory4Gamers, start-up française qui organise des compétitions de jeux vidéo (e-sport), a-t-il annoncé mercredi.

Cet investissement effectué via sa filiale M6 Web et dont le montant n’a pas été dévoilé, se fait parallèlement à celui de la société d’investissement Calao Finance, précise-t-il dans un communiqué.

Fondée en 2012, Glory4Gamers organise des compétitions sur les jeux phares de l’e-sport comme “Call of Duty”, “Fifa”, “League of Legends” ou “Rainbow Six Siege”.

Chaque semaine, elle met en scène plus de 500 tournois en ligne, permettant à des centaines de milliers d’utilisateurs de s’affronter. Elle organise aussi des événements physiques hors-ligne, qui permettent aux sponsors et éditeurs de faire la promotion de leurs marques.

M6 compte dynamiser la croissance de la start-up en lui prêtant son savoir-faire en matière d’organisation d‘événements physiques (avec sa branche M6 Événements), d‘élaboration d’offres pour annonceurs (avec M6 Publicité), mais aussi de création, production et diffusion de contenus numériques (par le biais de Golden network et 6play).

M6 a déjà à son actif un partenariat avec la chaîne de vidéos sur Youtube (MCN) Broadband TV, qui enregistre près de 230 millions de vidéos vues sur le thème de l’e-sport chaque mois.

Selon le cabinet Deloitte, l’ensemble de l’industrie de l’e-sport a rapporté 500 millions de dollars en Europe en 2016.

Si ces revenus sont encore modestes, les compétitions de jeux vidéos connaissent une croissance rapide et sont un moyen pour les grands groupes de toucher un public jeune qui délaisse les médias traditionnels.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.