DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentat de Barcelone: le suspect arrêté en France mis en examen et écroué

Vous lisez:

Attentat de Barcelone: le suspect arrêté en France mis en examen et écroué

Taille du texte Aa Aa

L’homme arrêté mardi en France pour ses liens avec Driss Oukabir, membre présumé de la cellule responsable des attentats jihadistes de Barcelone et Cambrils en 2017, a été mis en examen à Paris pour association de malfaiteurs terroriste criminelle et écroué, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Placé en détention provisoire, cet homme né en 1986 avait été interpellé à Albi (Tarn). “Les investigations doivent désormais préciser la nature des relations qu’il entretenait avec les deux frères Oukabir”, Driss et Moussa, selon une source proche de l’enquête.

Deux autres personnes, également arrêtées mardi en France dans la même enquête, avaient vu leur garde à vue levée “en l’absence d‘éléments incriminants à ce stade”, avait auparavant indiqué la source judiciaire.

Dans le cadre de l’enquête française, lancée au lendemain des attentats en raison de la présence de victimes françaises, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire le 31 janvier des chefs de tentatives d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste et d’association de malfaiteurs terroristes criminelle.

Les papiers de Driss Oukabir, un Marocain ayant grandi en Catalogne, avaient servi à louer la camionnette utilisée lors de l’attentat sur les Ramblas de Barcelone, qui avait fait 15 morts le 17 août 2017. Le conducteur, Younes Abouyaaqoub, avait été tué le 21 août par la police.

Inculpé par la justice espagnole, Driss Oukabir est le grand frère de Moussa, 17 ans, un autre membre présumé de la cellule qui a organisé l’attentat de Barcelone et mené, dans la nuit du 17 au 18 août, une autre attaque à la voiture-bélier dans la station balnéaire de Cambrils, en Catalogne (un mort). Au total, plus de 120 personnes avaient été blessées, dont des ressortissants français.

Moussa Oukabir et quatre autres jeunes avaient été tués par la police lors de l’attentat de Cambrils.

Driss Oukabir avait dans un premier temps assuré que son frère lui avait pris ses papiers pour la location de la camionnette ayant servi à commettre l’attentat mortel sur les Ramblas. Il avait ensuite affirmé qu’il rendait service aux amis de son frère pour “un déménagement”, sans pouvoir préciser où il devait avoir lieu.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.