DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

JO-2018: la robe de Papadakis s'était déjà ouverte

Vous lisez:

JO-2018: la robe de Papadakis s'était déjà ouverte

Taille du texte Aa Aa

Gabriella Papadakis, dont le costume s’est décousu au cours de la compétition de danse sur glace aux Jeux de Pyeongchang, a expliqué vendredi à l’AFP que cette même robe lui avait déjà joué des tours lors d’un entraînement il y a quelques semaines.

“C‘était déjà arrivé lors d’un entraînement aux Championnats d’Europe (mi-janvier à Moscou, ndlr) sur un mouvement. Et comme c‘était arrivé une fois, on s’est dit: On ne va pas prendre de risques, on va la coudre“, a expliqué la danseuse.

“On l’a cousue mais ça n’a pas suffi. Les pressions sont parties, les points sont partis”, a-t-elle ajouté.

Lors de la danse courte lundi, Papadakis et son partenaire Guillaume Cizeron ne patinaient que depuis quelques secondes quand le tour du cou qui retient, avec deux fines bretelles, son top à franges vertes et dorées s’est malencontreusement décousu et dégrafé.

Interrogée sur son sentiment à l’idée de l‘écho rencontré par sa mésaventure vestimentaire, la patineuse a estimé que “savoir que tu travailles sur une performance sportive et artistique et que tu es connue parce que ton haut s’est enlevé, c’est un peu dur”. “Sur le coup, c‘était un peu chiant, voire un peu humiliant”, a-t-elle poursuivi.

“Maintenant, c’est passé, on n’a pas d’autre choix que de l’accepter” mais “bien sûr que ça restera toujours un truc dont je n’ai pas forcément envie de me rappeler”, a conclu Papadakis.

Les deux danseurs français, médaillés d’argent pour leurs premiers JO, ont été privés de la couronne olympique par leurs rivaux N.1, les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir, pour 79 centièmes de point (205,28 points contre 206,07 points).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.