DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Angleterre: Manchester City s'offre le premier trophée de l'ère Guardiola, la Coupe de la Ligue

Vous lisez:

Angleterre: Manchester City s'offre le premier trophée de l'ère Guardiola, la Coupe de la Ligue

Taille du texte Aa Aa

Enfin un trophée ! Manchester City a remporté son premier titre sous le règne de Pep Guardiola, en s’imposant contre Arsenal en finale de la Coupe de la Ligue (3-0), dimanche à Wembley.

Les “Citizens”, grâce à des buts de l’inévitable Agüero, du capitaine Kompany et de David Silva, ont enfin fait un premier pas réussi vers le triplé, après avoir trébuché en Coupe d’Angleterre contre le petit Wigan (D3).

Les impériaux leaders de la Premier League sont pratiquement champions d’Angleterre tant leur avance est grande sur leur principal rival Manchester United. Ils sont aussi virtuellement qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des champions après leur victoire 4-0 à Bâle en huitième aller et font figure de favoris dans la compétition reine. Oui, mais voilà, ils n’avaient encore rien remporté depuis l’arrivée de Guardiola à l‘été 2016.

C’est enfin chose faite. La Coupe de la Ligue n’est peut-être que le moins précieux des trophées que peuvent gagner les “Citizens”, mais il prouve que dans les matches importants, cette équipe a du cran.

Sous l’arche de Wembley, les Mancuniens, sans grand génie et parfois bousculés, n’ont en effet pas tremblé. Mieux, ils ont converti toutes leurs occasions franches, faisant preuve d’un réalisme quasi parfait et de bon augure alors que se profilent les grands rendez-vous européens du printemps.

Même en première période, quand Arsenal existait encore, “City” a trouvé le moyen de marquer contre le cours du jeu, punissant la fébrile défense des “Gunners”.

Sur un dégagement aux six mètres de Bravo, Mustafi, bloqué par Agüero, manquait complètement sa tête. L’Argentin en profitait, filait vers le but et se défaisait d’Ospina grâce à un lob bien dosé (1-0, 19e).

Si les appels de balle et la vitesse d’Aubameyang ont ensuite gêné la défense de City, pas toujours très sûre d’elle en première période, ils n’ont jamais été convertis ou presque en action dangeureuse, à part sur cette sortie manquée de Bravo qui n’a finalement rien donné (55e).

La mince chance des “Gunners” de revenir dans le match était passée. “City” s’est ressaisi et a ensuite tué le match en huit minutes.

Sur un corner de De Bruyne, Kompany déviait la reprise de Gündogan pour prendre Ospina à contre-pied (2-0, 58e). Puis, David Silva s’assurait qu’Arsène Wenger échoue pour la troisième fois en finale de la Coupe de la Ligue (un trophée qu’un n’a jamais remporté). Le milieu espanol éliminait Chambers d’une touche de balle puis allait battre Ospina d’un tir croisé (3-0, 66e).

Comme contre Östersund jeudi (défaite 2-1), la défense d’Arsenal a craqué, laissant ses fans complètement désabusés. Les chants moqueurs ont résonné dans Wembley…

Trop loin des places qualificatives pour la Ligue des champions, les Londoniens, éliminés aussi en FA Cup, n’ont plus que l’Europa League pour espérer sauver leur saison et voir à nouveau la C1.

Pep Guardiola, lui, a maintenant gagné partout où il a entraîné. Il a fallu une saison à l’ancien manager du Barça et du Bayern, mais la greffe a enfin pris.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.