DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Judo-Grand Slam de Düsseldorf : un champion olympique battu

Vous lisez:

Judo-Grand Slam de Düsseldorf : un champion olympique battu

Taille du texte Aa Aa

Le Grand Slam de Düsseldorf s'est achevé ce dimanche. Les spectateurs allemands venaient notamment admirer le champion olympique Mashu Baker dans la catégorie des moins de 90 kilos. Le Japonais faisait son grand retour sur la scène internationale et s'est retrouvé en finale face au russe Mikhail Igolnikov.

Contre toute attente, c'est le Russe qui parvient à tirer son épingle du jeu et à envoyer le Japonais au tapis : ippon spectaculaire. Un scénario improbable qui fait d'Igolnikov le judoka de la journée. Le Russe a prouvé qu'en pratiquant un bon judo, n'importe qui peut être battu... même un champion olympique. Mashu Baker doit se contenter de la médaille d'argent.

"Bien sûr Baker est champion olympique, c'est un grand judoka. Mais je n'ai pas eu peur de son titre de champion, j'ai juste fait de mon mieux et je suis très heureux. Je fais toujours ça en compétition, j'y vais pour donner le meilleur. Peu importe que mon adversaire soit champion du monde ou champion olympique... Je suis très heureux du résultat", a déclaré Mikhail Igolnikov.

Du côté des poids lourds féminins, la Japonaise Asahina Sarah est la judoka du jour. Elle remporte sa première médaille d'or de l'année et retient surtout sa victoire sur ippon lors des qualifications, contre l'allemande Samira Bouizgarne. Asahina pourrait bien viser une autre médaille d'or, celle des prochains championnats du monde à Bakou l'été prochain.

"Je suis heureuse parce que c'est ma première compétition de l'année. Mes parents étaient dans le public, ils m'ont vraiment rendu forte aujourd'hui", explique la judoka japonaise.

Chez les moins de 100 kilos, Talisman Varlam Liparteliani décroche l'or. Le Géorgien devient ainsi numéro 1 mondial de sa catégorie. Il a battu en finale le vainqueur du Grand Slam de Tunis : l'Irlandais Ben Fletcher. Le Grand Slam de Düsseldorf porte chance au Géorgien puisque c'est la quatrième victoire qu'il remporte ici. Le Judoka a passé un long moment à signer des autographes, après sa victoire et le Canadien Anthony Carelli, ancien champion international de catch, lui a remis sa médaille d'or.

Dans la catégorie des moins de 78 kilos, c'est la Japonaise Ruika Sato qui l'emporte. Tai-otoshi ippon face à la Britannique Nathalie Powell en finale.

Le plus beau mouvement du jour revient au Portugais Jorge Fonseca, qui affrontait le Belge Toma Nikiforov chez les moins de 100 kilos. Un magnifique Osoto gari qui a ravi les supporters et une belle manière d'aller chercher une médaille de bronze pour le Portugais. Même son adversaire n'a pu qu'apprécier le geste et l'a félicité après le combat.