DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Législatives italiennes : les derniers grands rendez-vous politiques

Vous lisez:

Législatives italiennes : les derniers grands rendez-vous politiques

Taille du texte Aa Aa

La campagne électorale italienne est entrée dans sa dernière ligne droite avant le scrutin du 4 mars. Une campagne marquée par les manifestations et la cristallisation du clivage politique.

Samedi, à Rome, le chef du gouvernement Paolo Gentiloni était présent aux côtés de 23 organisations qui s'étaient rassemblés pour protester contre le fascisme après le drame du 3 février, lorsqu'un militant de la Ligue du Nord a tiré sur des migrants africains à Macerata en représailles d'un meurtre sordide qui avait été attribué à des Nigérians.

Le même jour, le patron de la Ligue du Nord Matteo Salvini était lui à Milan, attaquant l'immigration et la gestion du gouvernement en place, scandant "les Italiens d'abord" devant 15 000 à 50 000 personnes selon les sources.

Allié du petit parti d'extrême droite Fratelli d'Italia, dirigé par Georgia Meloni et de l'indétrônable Silvio Berlusconi et de son parti de droite Forza Italia, ils se réuniront tous encore une fois pour une grande marche le 1er mars à Rome. Leur alliance leur permettrait d'obtenir une majorité au parlement selon les derniers sondages autorisés.

Luigi di Maio, le leader du Mouvement 5 étoiles, première force politique du pays hors alliance, est en meeting à Palerme ce lundi, et il tiendra un dernier meeting à Rome également vendredi avec Beppe Grillo.

La dernière grande manifestation du Parti démocrate de l'ancien président du Conseil Matteo Renzi aura lieu aussi vendredi dans son fief à Florence.