DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un producteur syrien interdit d'Oscars

Vous lisez:

Un producteur syrien interdit d'Oscars

Taille du texte Aa Aa

Le producteur de ce documentaire nommé aux Oscars n'est pas autorisé à se rendre à la cérémonie de récompense qui se tient à Los Angeles le 4 mars prochain. Sa demande de visa a été rejetée par les autorités américaines.

Son film s'intitule Les Dernier Des Hommes d'Alep, il retrace le travail des Casques Blancs, un groupe de volontaires engagés sur le terrain du conflit syrien.

Kareem Abeed, producteur du documentaire Les Derniers Des Hommes d'Alep : "Ils sont comme nous, ce sont des gens qui essaient d'en aider d'autres, qui essaient de tendre la main à ceux qui en ont besoin et à en sauver d'autres qui sont sous les décombres. Ils n'ont pas d'agenda, ils aident tout le monde, même les soldats du régime syrien. Ils ont sauvé la vie de plusieurs soldats."

Les auteurs du documentaire rejettent les accusations selon lesquelles les Casques Blancs seraient liés à des groupes terroristes.

Le producteur du film Kareem Abeed regrette la loi qui l'empêche de se rendre aux États-Unis.

Kareem Abeed, producteur du documentaire Les Derniers Des Hommes d'Alep : "Au départ, le but de cette loi était de protéger les Américains de la Syrie. Mais d'autres pays ouvrent leurs portes aux Syriens. Pourquoi les États-Unis nous ferme la porte ? Je ne comprends pas."

Le film a été réalisé avec l'aide d'un réseau de militants d'Alep et raconte les combats dans les quartiers où les rebelles résistaient à l'avancée de l'armée syrienne.

Kareem Abeed, producteur du documentaire Les Derniers Des Hommes d'Alep : "C'est le premier documentaire syrien nommé aux Oscars. Bien sûr pour les cameramen, les producteurs et toute l'équipe de ce film sur le conflit syrien, il est très important d'être présent et de raconter, de rencontrer des gens et leur parler de la Syrie."