DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : les combats ont repris en Ghouta orientale

Vous lisez:

Syrie : les combats ont repris en Ghouta orientale

Taille du texte Aa Aa

Une trêve restée lettre morte. Dans la Ghouta orientale, les ambulances et les bus stationnés en périphérie pour évacuer les civils sont restés vides car les combats n'ont pas cessé malgré l'annonce par Moscou d'une trêve humanitaire de cinq heures chaque jour.

Dans cette enclave proche de Damas, régime syrien et rebelles s'accusent mutuellement d'empêcher toute aide humanitaire.

"La situation sur le terrain est telle qu'elle ne permet pas aux convois d'entrer et aux évacuations médicales d'avoir lieu, déplore Jens Laerke, le porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU. C'est une question de vie ou de mort, plus que jamais. Nous avons besoin de cette trêve de 30 jours dans toute la Syrie, comme cela est demandé par la résolution du Conseil de sécurité."

Les rebelles accusent le régime d'avoir mené de nouvelles frappes aériennes. Quant au pouvoir syrien et à son allié russe, ils accusent les rebelles d'avoir fait feu sur le couloir humanitaire et de retenir les civils en otage. Des civils pris au piège qui meurent par dizaines chaque jour en Ghouta orientale. Depuis le lancement de l'offensive du régime il y a neuf jours, plus de 560 auraient péri, parmi eux plus de 140 enfants. Les habitants qui survivent manquent cruellement de soins et de vivres.