DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne : débat sur le diesel

Vous lisez:

Allemagne : débat sur le diesel

Taille du texte Aa Aa

La justice allemande a tranché mais le débat n'est pas clos pour autant. La Cour administrative fédérale a estimé qu'il était justifié d'interdire les vieux diesels dans les villes les plus polluées, à certaines conditions.

A Düsseldorf, l'une des deux villes directement concernées par cette décision, les réactions sont mitigées._

"Je ne suis pas certaine que cette interdiction des diesels puisse changer grand chose,_ confie une jeune femme. _En principe, c'est bien sûr une bonne opportunité de freiner la pollution mais je ne pense pas que cela va résoudre le problème fondamental."

"J'estime que ceux qui sont responsables doivent payer, et il s'agit de l'industrie automobile,_ assure un homme. C'est elle qui a triché, pas les automobilistes."

La ministre allemande de l'Environnement est en tout cas formelle, le gouvernement fera tout pour éviter une mesure qu'il juge trop radicale.

"Mon objectif est et demeure que ces interdictions de circulation n'entrent pas en application, parce que nous pouvons maintenir la qualité de l'air par d'autres moyens", a déclaré lors d'un point presse Barbara Hendricks.

Plutôt que de demander aux villes en première ligne d'interdire les véhicules au gazole les plus anciens, les municipalités et les associations de défense de l'environnement réclament un système national, sous la forme d'une vignette. Aux constructeurs aussi d'assumer leur part, estime l'ADAC, la fédération des clubs automobiles._

"Tout cela va avoir un coût très conséquent,_ explique l'avocat de l'ADAC. Une mise aux normes coûterait au moins 1500 euros par véhicule. Et je pense que la responsabilité morale en revient aux constructeurs automobiles. Ne serait-ce que pour sauver leur réputation, ils doivent contribuer à couvrir les coûts lorsque cela est possible."

Forcer la main des constructeurs qui devraient mettre à niveau les moteurs et les systèmes d'échappements est une opinion largement partagée suite au dieselgate. La balle est dans le camp du gouvernement, qui devra rapidement faire des propositions.