DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe de France: Chambly va en demi-finales mais perd son fondateur

Vous lisez:

Coupe de France: Chambly va en demi-finales mais perd son fondateur

Taille du texte Aa Aa

Les amateurs de Chambly ont créé la surprise et obtenu leur billet pour le dernier carré de la Coupe de France de football en battant 1-0 Strasbourg (L1), mercredi à Beauvais, une qualification endeuillée par la disparition de son fondateur Walter Luzi, père de l’entraîneur.

Les Camblysiens, qui l’ont emporté grâce à un but de Lassana Doucouré en fin de match, partageront le statut de Petit Poucet avec Les Herbiers (National 1), tombeurs de Lens (L2) mardi.

Le buteur picard, qui avait déjà offert la qualification à son équipe au tour précédent, a délivré ses supporters frigorifiés en reprenant au premier poteau un centre d’Anthony Soubervie.

“C’est l’histoire qui continue, c’est sympa. Je suis un coach très heureux, a souligné Bruno Luzi, l’entraîneur de Chambly. On est qualifié mais ce n’est pas une fin en soi, on aspire à autre chose. Je ne souhaite personne (en demi-finale), je souhaite aller en finale.”

Toutefois, la fin de la soirée a été gâchée par l’annonce après la rencontre du décès de Walter Luzi, le fondateur du club isérien, qui n’est autre que le père de Bruno, le coach, et de Fulvio, le président actuel du FCCO.

- Froid et vent polaire –

Par un froid glacial doublé d’un vent polaire, les Alsaciens, qui couraient après leur première qualification pour les demi-finales depuis leur sacre en 2001, ont été assommés par ce but de Chambly et n’ont jamais été en mesure d‘égaliser.

“Je suis forcément déçu, mais je ne peux pas vraiment en vouloir aux joueurs car les conditions étaient vraiment difficiles. Si tu ne marques pas, tu t’exposes à prendre des buts. Si Chambly a gagné c’est qu’ils l’ont mérité”, a estimé Thierry Laurey, le technicien strasbourgeois.

Dominateurs en première période, quand le vent lui était favorable, Strasbourg a complètement disparu des radars après la pause et permis aux Camblysiens d’obtenir un succès aussi historique que mérité.

Ainsi, Idriss Saadi avait trouvé le poteau droit de Xavier Pinoteau sur un centre d’Ernest Seka (13), puis une tentative de Jean-Eudes Aholou, avait frôlé la lucarne après une feinte astucieuse de Saadi (21). Enfin, Martin Terrier avait buté sur le portier isérien après un joli slalom dans la défense (22).

Ensuite, le RCSA n’a plus jamais inquiété de valeureux Camblysiens, qui, après avoir subi lors du premier acte de la rencontre démarrée avec 45 minutes de retard en raison d’une panne d’électricité, ont pris les choses en main.

Sur un centre de Jordan Gasser, c’est d’abord Thomas Henry qui mettait Bingourou Kamara à contribution (46). Puis, un lob de Doucouré était dégagé in extremis par Yoann Salmier (54).

Sur coup de pied arrêté, c’est ensuite Soubervie qui inquiétait le portier alsacien à plusieurs reprises.

Finalement, le stratège picard offrait la balle de but à Doucouré, qui crucifiait Kamara et les espoirs strasbourgeois (1-0, 83e).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.