DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Afghanistan: l'Allemand arrêté avec des talibans transféré à Kandahar

Vous lisez:

Afghanistan: l'Allemand arrêté avec des talibans transféré à Kandahar

Taille du texte Aa Aa

Le ressortissant allemand arrêté mardi soir en Afghanistan lors d’une opération des forces spéciales contre des talibans a été transféré à Kandahar, la capitale du Sud, pour enquête, a annoncé jeudi l’armée afghane.

L’arrestation de cet homme au cœur du Helmand, place forte des talibans, avait été annoncée mercredi soir par des sources locales.

“Les commandos afghans appuyés par les forces aériennes afghanes ont arrêté un ressortissant allemand en même temps que deux autres suspects lors d’une opération dans la région de Haiderabad, dans le Helmand”, confirme le communiqué du 215e corps de l’armée, qui couvre le sud du pays.

“L’Allemand, qui se fait appeler Adul Wadood, a été emmené à Kandahar pour les besoins de l’enquête”, ajoute ce texte.

L’homme, au front largement dégarni sous son turban noir et à la barbe longue, “a été capturé dans l’enceinte d’une fabrique de mines terrestres en même temps que deux commandants talibans de haut rang”, a affirmé Selon Said Omar Zwak, porte-parole du gouverneur provincial, à l’AFP.

Le 7e bataillon des forces spéciales afghanes, qui a conduit l’opération durant laquelle plusieurs talibans ont été tués, a également saisi des armes et des munitions, a-t-il ajouté.

Après son arrestation, l’Allemand était gardé dans l’enceinte du Camp Bastion, base militaire du Helmand partagée par les forces afghanes et 300 Marines américains déployés depuis l‘été dernier.

Le chef de la police de Gereshk, où s’est produit l’arrestation, Ismail Khplwak, l’a accusé d‘être “le conseiller militaire du Mollah Nassir, commandant des Unités rouges“, les “unités d‘élite” des talibans.

Gereshk est l’un des rares districts du Helmand où les forces gouvernementales sont encore présentes, dans une province largement sous contrôle des talibans.

S’il est prouvé que l’homme a bien rejoint les talibans pour se battre, cet Allemand serait le premier Européen recensé. Le seul Occidental connu dans leurs rangs jusqu’alors est Walker Lindh, baptisé “le taliban américain”, condamné à 20 ans de prison en 2002.

Des responsables locaux et des forces de sécurité du Helmand avaient mentionné auparavant “la présence d‘étrangers dans les rangs talibans, principalement dans les districts de Gereshk, Musa Qala et Naw Zad”, mais sans en avoir la preuve.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.