DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne: Puigdemont renonce à briguer la présidence catalane

Vous lisez:

Espagne: Puigdemont renonce à briguer la présidence catalane

Taille du texte Aa Aa

Le président catalan destitué, l’indépendantiste Carles Puigdemont, a annoncé jeudi dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, qu’il renonçait à briguer la présidence de la Catalogne, afin d’y faciliter la formation d’“un gouvernement le plus rapidement possible”.

“J’ai informé le président du parlement catalan que, de manière provisoire, il ne présente pas ma candidature à l’investiture comme président”, a dit M. Puigdemont dans une vidéo enregistrée en Belgique, où il s’est installé fin octobre.

“Dans les conditions actuelles, c’est la seule façon de pouvoir former un nouveau gouvernement, le plus rapidement possible”, a-t-il dit, pour expliquer ce retrait.

Depuis la victoire des indépendantistes aux élections régionales du 20 décembre, il était le seul candidat à la présidence de l’exécutif régional, tout en sachant qu’il serait arrêté et vraisemblablement écroué s’il rentrait de Belgique en Espagne.

Carles Puigdemont a proposé pour le remplacer la candidature du président d’une association indépendantiste, Jordi Sanchez, bien qu’il soit emprisonné depuis quatre mois.

Sa région de 7,5 millions d’habitants est placée sous la tutelle de Madrid depuis la proclamation, restée sans effets, le 27 octobre à Barcelone d’une “République catalane”.

Dans un discours pugnace au ton solennel, devant les seuls drapeaux catalan et européen, M. Puigdemont a fustigé “les abus de l’Etat espagnol, qui cherche selon lui à “criminaliser l’indépendantisme”.

“La Catalogne a gagné le droit à se convertir en une république indépendante”, a-t-il réaffirmé. “Cet objectif est incontournable et c’est pourquoi il faudra continuer à faire de la politique depuis l’intérieur et depuis l’extérieur” du pays, a-t-il dit.

Il a réaffirmé que “la seule solution à un conflit politique est la politique” et de nouveau souhaité une médiation internationale.

M. Puigdemont a en outre annoncé qu’une équipe d’avocats internationaux avait présenté jeudi une plainte en son nom contre l’Etat espagnol devant le comité des droits de l’homme des Nations unies, pour activement défendre ses droits.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.