DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidentielle: des photos et vidéos sexy pour appeler les Russes à voter

Vous lisez:

Présidentielle: des photos et vidéos sexy pour appeler les Russes à voter

Taille du texte Aa Aa

Seins nus, une mannequin étudie une brochure électorale: “Ce qui se passe dans le bureau de vote reste dans le bureau de vote”. Pour attiser l’intérêt des Russes pour une présidentielle sans suspense, de telles photos et vidéos se multiplient sur internet.

Cette image apparaît dans l‘édition russe du magazine masculin Maxim en tant que publireportage, de même qu’une autre montrant une femme en lingerie en train de glisser son bulletin de vote dans une urne, légendée: “Bienvenue dans le monde des adultes!”

Dans la même veine, des mini-films aux mystérieux commanditaires se partagent abondamment sur les réseaux sociaux sous le slogan “Réservé aux adultes”.

Lancée en octobre 2017, cette campagne se renforce actuellement à l’approche du scrutin du 18 mars que l’opposant numéro un au Kremlin Alexeï Navalny, déclaré inéligible, a appelé à bouder.

Avec ces appels au boycott et la victoire annoncée de Vladimir Poutine, crédité d’environ 70% des intentions de vote dans les sondages, assurer une participation élevé constitue la principale préoccupation du Kremlin.

“Il ne reste que quelques semaines avant l‘élection, mais le candidat Poutine n’a pas de programme, il n’apparaît pas dans les vidéos de sa propre campagne (…) Il semble qu’il est fatigué de lui-même”, a déclaré à l’AFP l’analyste politique Konstantin Kalatchev. “Le taux de participation est devenu ainsi le fétiche de ces élections”.

- ‘Carnaval’ –

Le rédacteur en chef du magazine Maxim, Alexandre Malenkov, explique à l’AFP que les publicités électorales font partie d’un “projet de partenariat spécial”, tout en refusant de dévoiler le nom du partenaire avec lequel elles ont été réalisées.

Parallèlement, des vidéos assurant que le “sexe et le vote sont réservés aux adultes” sont partis à la conquête des Russes sur Youtube, certaines accumulant plus d’un million de vues.

“Voter aux élections, c’est le droit le plus cool! En mars 2018, tu pourras décider du sort de ton pays, c’est ça, un truc d’adultes!”, explique l’une des vidéos.

Dans l’une d’entre elles, une jeune fille fait la connaissance d’un jeune homme dans une boîte de nuit. Avant de l’embrasser, elle lui demande s’il a bien 18 ans et, après sa réponse affirmative, s’il a bien voté à la présidentielle.

Sa réponse étant cette fois négative, elle disparaît en lui lançant : “Et tu dis que tu es un adulte ?”

“Nos élections sont un festival, voire un carnaval. Et lors d’un carnaval, l‘érotisme est autorisé”, remarque M. Kalatchev.

“Qui a commandé cela, qui a payé pour cela, il est impossible de le savoir”, relève-t-il, soulignant que la Commission électorale a affirmé n’avoir rien à voir avec cette campagne.

Deux autres vidéos semblant viser à mobiliser l‘électorat sont devenues virales en Russie.

L’une d’elles, dénoncée comme homophobe et raciste, appelle les électeurs russes à voter sous peine d’affronter un “cauchemar” dans lequel ils devront héberger un jeune homosexuel montré en train de manger une banane dans une pose suggestive, et dans lequel des soldats —l’un deux noirs— frappent à la porte.

Ce film, qui a totalisé plusieurs millions de vues, affiche à son casting des acteurs connus mais là encore, son commanditaire est resté mystérieux.

Dans une autre vidéo, une cliente enceinte demande à un chauffeur de taxi de se rendre au plus vite à sa destination. A l’issue d’une course effrénée, le véhicule s’arrête non pas devant un hôpital mais un bureau de vote où elle glisse son bulletin dans l’urne à la dernière minute avant sa fermeture.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.