DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Taxes douanières: Pékin exhorte les USA à "refréner leurs mesures protectionnistes"

Vous lisez:

Taxes douanières: Pékin exhorte les USA à "refréner leurs mesures protectionnistes"

Taille du texte Aa Aa

Pékin a enjoint vendredi les Etats-Unis à “refréner” leur usage de mesures protectionnistes et à “respecter les règles” du commerce international, après l’annonce par le président Donald Trump de lourdes taxes sur les importations américaines d’aluminium et d’acier.

“La Chine demande aux Etats-Unis de refréner leur recours à des mesures protectionnistes et de respecter les règles du commerce multilatéral”, a affirmé Hua Chunying, une porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

pays “Si d’autres pays lui emboîtaient le pas, cela aurait un impact grave sur l’ordre du commerce international”, a-t-elle ajouté lors d’une conférence de presse régulière, rappelant que “les fondements de la reprise économique mondiale restent instables”.

Par ailleurs, les Etats-Unis assurent d’ores et déjà “une protection excessive” à leurs producteurs locaux d’acier et d’aluminium, après avoir adopté “plus d’une centaine de contre-mesures” ciblant les importations américaines dans ces secteurs, a tancé Mme Hua.

Elle n’a cependant pas évoqué de possibles représailles ou contre-mesures de la part de Pékin.

Donald Trump a affirmé jeudi qu’il annoncerait la semaine prochaine l’imposition de droits de douane de 25% sur l’acier et 10% sur l’aluminium importés par les Etats-Unis.

Cette annonce intervient alors que Liu He, le très proche conseiller économique du président chinois Xi Jinping, est en visite à Washington pour tenter d’aplanir les vifs différends commerciaux entre les deux puissances.

M. Liu s’est entretenu avec le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin, avec le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer, ainsi qu’avec le conseiller économique du président Trump, Gary Cohn, a précisé Hua Chunying.

“Ils ont eu des échanges de vues sincères, établissant les conditions nécessaires pour la prochaine étape d’approfondissement de notre coopération”, a ajouté la porte-parole.

- Surproduction d’acier –

Les déclarations de M. Trump réveillent les craintes d’une guerre douanière avec la Chine, deuxième partenaire commercial des Etats-Unis et particulièrement visée par Washington.

Pékin a déjà prévenu à maintes reprises qu’il ne resterait pas inactif face au “protectionnisme” américain et adopterait “les mesures nécessaires” pour défendre ses exportateurs. Il a également ouvert une enquête antidumping sur le sorgho américain et n’exclut pas de cibler le soja en provenance des Etats-Unis.

Pourtant, si la Chine produit environ la moitié de l’acier mondial, elle fournit moins de 2% de l’acier importé par les Etats-Unis.

De même, l’acier et l’aluminium ne constituent qu’une infime portion du total des échanges sino-américains: selon les douanes chinoises, les ventes d’aluminium représentent 0,87% seulement du montant total des exportations du géant asiatique vers les Etats-Unis, et celles d’acier et de fer 0,14% tout au plus.

Les aciéries chinoises, souvent très endettées et minées par le ralentissement économique, ploient cependant sous de colossales surcapacités.

Selon la fédération mondiale World Steel Association, la production chinoise d’acier a gonflé de 5,7% l’an dernier, à 831,7 millions de tonnes.

Les Etats-Unis et l’Union européenne fustigent la surproduction du pays asiatique qui a déprimé les cours mondiaux, dénonçant les subventions publiques de Pékin au secteur et accusant les sidérurgistes chinois d’exporter leur offre excédentaire en cassant les prix.

Le régime communiste, lui, vante ses efforts de rééquilibrage et assure avoir réduit l’an dernier de plus de 50 millions de tonnes les capacités de production d’acier du pays.

Par ailleurs, les exportations chinoises d’acier ont chuté de 30,5% l’an dernier, à 75,4 millions de tonnes, selon les douanes chinoises.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.