DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

NBA: Curry fait son show, Gobert en patron

Vous lisez:

NBA: Curry fait son show, Gobert en patron

Taille du texte Aa Aa

Stephen Curry a conduit Golden State à une cinquième victoire de suite vendredi sur le parquet d’Atlanta (114-109), tandis que Rudy Gobert a assommé Minnesota (116-108) avec 26 points, record personnel de la saison.

Avec 28 points en 24 minutes, Curry n’a pas perdu son temps contre les Hawks qu’il a écoeurés en fin de 2e période avec 15 points inscrits en sept minutes.

Le meneur des Warriors s’est également offert un nouveau fait de gloire en devenant le premier joueur de l’histoire à enchaîner six saisons de suite avec au moins 200 paniers à trois points.

Mais le double champion NBA et double MVP a aussi connu une petite frayeur durant la première période en butant sur son coéquipier Zaza Pachulia, se tordant au passage la cheville droite.

Il a immédiatement quitté le terrain pour être examiné par l’encadrement médical qui a rapidement rassuré Steve Kerr.

L’entraîneur de Golden State a relancé son meneur-vedette en 2e période, avant de le mettre au repos par précaution après quelques minutes de jeu en 3e période.

“Il voulait continuer à jouer, mais on n’a pas voulu prendre de risques”, a expliqué Kerr.

“Je comprends la décision. Je ne pense pas que c’est quelque chose qui va me perturber longtemps”, a assuré de son côté Curry qui avait manqué 13 matches en décembre pour soigner cette même cheville droite.

Les Warriors, portés par Curry et Kevin Durant, lui aussi auteur de 28 points, ont dû s’employer pour venir à bout des Hawks, coincés à la 14e place de la conférence Est.

- Match houleux à Salt Lake City –

Dennis Schröder a inscrit 28 points et Kent Bazemore a fini meilleur marqueur du match avec ses 29 points.

A Phoenix, le duel entre deux des meilleures gâchettes de NBA, Russell Westbrook et Devin Booker, a tourné en faveur du meneur d’Oklahoma City.

Westbrook a fini la rencontre avec 43 points (16 sur 25 au tir) en 40 minutes de jeu, 14 rebonds et huit passes décisives, tandis que Booker, 21 ans, a inscrit 39 points.

Le N.0 d’OKC a garanti la victoire de son équipe (124-116), chahutée par les Suns, avec un dernier panier à trois points et deux rebonds offensifs dans le final.

OKC a signé sa 37e victoire en 64 matches et a consolidé avec ce troisième succès de suite sa 6e place dans une conférence Ouest très disputée.

A Salt Lake City, le match entre Utah et Minnesota s’est déroulé dans une ambiance très houleuse: Karl-Anthony Towns a été exclu avant la pause pour contestation de l’arbitrage, puis Jeff Teague l’a rejoint aux vestiaires pour avoir balancé d’un coup d‘épaule Ricky Rubio en fin de match.

Les esprits se sont échauffés, mais le Jazz a conservé son sang-froid pour s’imposer 116 à 108 notamment grâce à Gobert.

Le pivot français a livré son meilleur match de la saison avec 26 points (7 sur 9 au tir), 16 rebonds et quatre contres.

Il n’est pas le seul Français à s‘être illustré. Nicolas Batum a marqué 14 points et capté 13 rebonds, mais Charlotte s’est incliné 110 à 99 à Philadelphie, tandis qu’Evan Fournier a inscrit 17 points lors de la victoire d’Orlando face à Détroit (115-106).

En revanche, Frank Ntilikina a été limité à six points et quatre passes décisives en 20 minutes de jeu lors de la défaite des Knicks face aux Clippers (128-105).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.