DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue des champions: Mbappé, ébloui ou éblouissant contre Ronaldo ?

Vous lisez:

Ligue des champions: Mbappé, ébloui ou éblouissant contre Ronaldo ?

Taille du texte Aa Aa

Pas facile pour un prodige de 19 ans d’affronter son idole d’enfance, mais Kylian Mbappé ne doit pas se laisser impressionner: sans Neymar, l’attaquant du PSG défie mardi le Real Madrid, avec l’obligation d‘éclipser Cristiano Ronaldo dans ce 8e retour de Ligue des champions.

Auteur d’un match aller en clair-obscur à Madrid (défaite 3-1), Mbappé a pu évaluer le chemin qui lui restait à parcourir pour égaler son modèle portugais (33 ans), pas forcément plus brillant mais auteur d’un doublé.

Il y a quelques années, Ronaldo s‘étalait sur des posters en papier glacé au-dessus du lit du jeune Kylian. Et en 2012, lors d’une visite au centre d’entraînement du Real à Valdebebas, “KML” (Kylian Mbappé Lottin, son nom complet) avait posé pour une photo avec “CR7”.

“C’est l’une des idoles de mon enfance”, concédait le Français dans une interview au quotidien Marca fin décembre. “Je l’ai adoré quand j‘étais petit mais c’est terminé”, assurait-il, désireux de dépasser le maître.

Voilà désormais les deux attaquants face à face, avec en jeu les destins du PSG et du Real, double tenant du titre. Et ce duel de générations, entre un futur prétendant au Ballon d’Or et un quintuple lauréat, résume bien l’opposition entre le PSG, club jeune mais ambitieux, et la vénérable “Maison blanche”, 116 ans d’histoire et 12 Ligue des champions au palmarès.

Au Parc des Princes, Paris attend beaucoup du deuxième joueur le plus cher de l’histoire du football (180 M EUR) puisque le premier, Neymar (222 M EUR), a été contraint à un forfait retentissant sur blessure.

- ‘Rien n’est terminé’ –

C’est beaucoup demander à un joueur aussi jeune, lui-même diminué par un problème à une cheville. Mais cela résume la trajectoire météorique de ce surdoué du ballon rond, un an seulement après son éclosion au plus haut niveau.

“Il peut être Pelé”, jugeait Arsène Wenger cet été sur celui que Diego Maradona a ensuite présenté comme “la révélation du football”.

Lors de la première manche il y a trois semaines au stade Santiago-Bernabeu, Mbappé n’avait pas démérité, avec notamment un bon centre pour amener l’ouverture du score d’Adrien Rabiot. Mais il avait décliné par la suite, ratant son occasion la plus franche face au gardien madrilène…

Alors que “CR7”, sur penalty puis d’une reprise peu académique du genou, confirmait son statut de finisseur hors-pair, meilleur buteur de l’histoire de la C1 avec 116 buts, dont 11 cette saison.

Après cette déception, Mbappé a eu trois semaines pour digérer et se remobiliser, à l’image de ce message publié sur son compte Instagram: “Rien n’est terminé, il nous reste encore une belle bataille à mener à la maison pour pouvoir se qualifier. Nous avons la qualité mais il nous faudra aussi une énorme détermination et une rage de vaincre sans limite”, a écrit l’international français.

- Mbappé possible Ballon d’Or, juge ‘CR7’ –

L’ambition et la rage de vaincre, deux qualités qui définissent parfaitement Cristiano Ronaldo. Ce boulimique en veut toujours plus, plus de buts, plus de titres, et malgré un automne où on le disait déclinant, le natif de Madère semble étincelant depuis un mois, avec 14 buts inscrits en huit apparitions.

“Cristiano sera là mardi. Je suis content parce qu’il traverse une belle période et il faut en profiter”, a savouré samedi son entraîneur Zinédine Zidane.

Lors du gala de remise de son cinquième Ballon d’Or, en décembre, Ronaldo a d’ailleurs donné un conseil d’expert à Mbappé, 7e du classement de la prestigieuse récompense individuelle.

“La clé est de garder cette motivation, c’est capital”, a déclaré le Portugais. “J’envoie un message à Mbappé: il a un potentiel incroyable et un grand talent. Tout dépendra de comment il est dans sa tête, mais il est un exemple parmi d’autres de joueur qui pourrait devenir Ballon d’Or.”

A l‘âge de Mbappé, le Portugais Ronaldo perdait la finale de l’Euro-2004 devant la Grèce (1-0) à domicile et ses larmes de détresse ont peut-être jeté les bases d’un sacre ultérieur, à l’Euro-2016, en finale face à la France (1-0 a.p.).

L’attaquant du PSG, décevant et déçu à Madrid, saura-t-il s’inspirer de son ancienne idole mardi à Paris? Histoire, bien sûr, de mieux la déboulonner.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.