DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Héritage Johnny Hallyday : l'actrice Nathalie Baye plombe Laeticia

Vous lisez:

Héritage Johnny Hallyday : l'actrice Nathalie Baye plombe Laeticia

Taille du texte Aa Aa

Les rapports entre les ex-femmes et la veuve du chanteur français Johnny Hallyday ne font qu'empirer. L'actrice Nathalie Baye entre à son tour dans la vive polémique sur l'héritage de la star, décédée le 6 décembre 2017 à la suite d'un cancer. "Les aînés (la fille qu'elle a eue avec Johnny, Laura Smet, et David Hallyday, le fils de la chanteuse Sylvie Vartan) étaient les bêtes noires de leur belle-mère (Laeticia Hallyday)", attaque-t-elle dans un communiqué qui vient d'être publié par le journal Le Figaro. "Johnny aimait ses enfants, ajoute-t-elle, les aînés (...) ainsi que Jade et Joy (les petites filles adoptées avec Laeticia)".

Nathalie Baye, qui a été la compagne de Johnny Hallyday pendant quatre ans, se dit attristée que les premiers enfants soient "niés dans leur filiation artistique" puisqu'ils se voient même refuser "le droit d'écouter l'album posthume de leur père". Cette décision représente pour la comédienne française "une grande injustice".

Premier affrontement judiciaire le 15 mars

La semaine dernière, l'avocat de Laeticia Hallyday, Me Ardavan Amir-Aslani, a tenu à rappeler que le très populaire chanteur de rock avait "pris toutes les décisions concernant sa succession avec toutes ses facultés mentales et son libre-arbitre". Pourtant, insinue Nathalie Baye, derrière les apparences, "Johnny lâchait prise, seules la musique et la scène le faisaient tenir. C'était un homme épuisé, très seul malgré le monde autour de lui".

Le testament de Johnny Hallyday, rédigé aux Etats-Unis où il résidait ces dernières années, bénéficie exclusivement à sa dernière épouse. Des procédures, lancées par les enfants, David et Laura, sont en cours, notamment pour tenter de faire geler le patrimoine en attendant de régler le conflit familial sur l'héritage. Un premier débat aura lieu devant le tribunal de Nanterre, en région parisienne, le 15 mars prochain.