DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deux journalistes face à la justice birmane

Vous lisez:

Deux journalistes face à la justice birmane

Taille du texte Aa Aa

La procès des deux journalistes de l'agence de presse Reuters détenus en Birmanie a repris ce mardi, avec l'audition très attendue d'un témoin clé dans l'affaire.

Wa Lone et Kyaw Soe risquent jusqu'à 14 ans de prison pour détention de documents confidentiels. Ils enquêtaient sur le meurtre de 10 musulmans Rohingas dans l'Etat de Rakhine

Les deux hommes affirment que qu'ils ont reçu ces documents des mains de deux policiers qu'ils ne connaissaient pas dans un restaurant, juste avant d'être arrêtés.

La police affirme pour sa part avoir arrêté et fouillé Wa Lone et Kyaw Soe après un contrôle routier, sans savoir qu'ils étaient journalistes.

Un témoin, qui dit avoir assisté à leur arrestation, a décrit une scène proche de la version policière. Mais pour cela, il a lu des notes écrites sur sa main. Questionné par le juge pour savoir pourquoi il avait écrit l'adresse sur sa main, l'homme a répondu qu'il avait "peu de mémoire".

Il a par ailleurs assuré que personne ne l'a encouragé à donner cette adresse précise.

A sa sortie du tribunal, menotté et escorté par des policiers, Kyaw Soe a déclaré : "Il s'agit d'une pression sur les médias. Ils font pression sur les journalistes pour que nous n'écrivions plus d'articles".