DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial-2018: le Pérou peut battre tout le monde, dont la France, selon son sélectionneur

Vous lisez:

Mondial-2018: le Pérou peut battre tout le monde, dont la France, selon son sélectionneur

Taille du texte Aa Aa

La France, le Danemark et l’Australie, tous les adversaires du Pérou au Mondial-2018 sont battables, a déclaré vendredi le sélectionneur des Incas, l’Argentin Ricardo Gareca, lors d’un entretien à l’AFP.

“Tous les matches sont gagnables. J’estime qu’en football, rien n’est impossible”, confie le technicien âgé de 60 ans qui a qualifié le Pérou pour la Coupe du monde pour la première fois depuis 1982.

Pour lui, les trois adversaire restent néanmoins “très difficiles, très intenses, avec des caractéristiques physiques similaires: forts, rapides… Les trois m’ont beaucoup impressionné”, ajoute-t-il.

Et la France? “La France n’est pas seulement candidate à la tête du groupe, mais aussi au titre, mais elle doit le démontrer sur le terrain. Les matches, il faut les jouer”.

En Russie, l’objectif du Pérou sera d’atteindre les huitièmes de finales “dans un groupe très difficile, mais on va essayer de répondre aux attentes”, juge le sélectionneur du Pérou, qui est affirmatif: “On a le niveau”.

Concernant la dépendance supposée de son équipe à son attaquant star Paolo Guerrero, dont la suspension pour dopage a été réduite d’un an à six mois et qui devrait pouvoir jouer le Mondial, il s’est voulu rassurant.

“Indépendamment de la valeur des uns et des autres, on a des joueurs très importants qui en cas d’empêchement, peuvent être remplacés”, assure-t-il sans les nommer.

Le Pérou débutera la compétition contre le Danemark le 16 juin, puis jouera contre la France le 21 et l’Australie le 26.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.