DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie : la "carrière de traître" déconseillée

Vous lisez:

Russie : la "carrière de traître" déconseillée

Taille du texte Aa Aa

Le Kremlin n'aurait sans doute pas dit mieux... En présentant le journal, un journaliste vedette de la télévision publique russe a mis en garde ses compatriotes qui seraient tentés de se lancer dans une "carrière de traître", comprenez d'agent double. Kirill Kleimenov explique ici que les traîtres ont rarement "une vie paisible jusqu'à un âge avancé". Il ajoute même qu'ils sont sujets à "l'alcoolisme" et "la dépression", des maux "conduisant à des crises cardiaques et au suicide".

Avertissement on ne peut plus clair quelques jours après l'attaque au gaz innervant contre un ex-agent double russe et sa fille dans le sud de l'Angleterre. Si Londres se garde bien de pointer du doigt la Russie, l'affaire Sergueï Skripal a jeté un froid entre les deux pays. L'homme et sa fille sont toujours inconscients et dans un état "critique mais stable", selon les autorités britanniques.