DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Salon de l'Auto de Genève : l'électrique est partout

Vous lisez:

Salon de l'Auto de Genève : l'électrique est partout

Taille du texte Aa Aa

Au Salon international de l’Auto de Genève, le plus grand évènement du genre en Europe, les dernières nouveautés riment avec développement durable, conduite autonome et motorisation électrique. Même les constructeurs de voitures de sport suivent cette dernière tendance.

L’ambiance est électrique cette année à Genève. Et les voitures qui attirent tous les regards, ce sont les modèles d’hypercar dotées de moteurs électriques comme la Concept Two du constructeur croate Rimac. Ses caractéritisques : une vitesse de pointe de 412 km-heure et “une accélération incroyable : on passe de 0 à 100 en seulement 1,97 seconde,” explique Marta Longin, en charge du marketing au sein de la marque.

La mode de l‘électrique touche tous les groupes automobiles. Morgan, une marque qui fait partie du patrimoine britannique, a présenté un véhicule électrique à trois roues baptisé EV3. “Aucune entreprise, en particulier dans le monde de l’automobile, ne peut ignorer cette électrification, reconnaît Jonathan Wells, responsable du design chez Morgan Motor. Cette tendance touche le monde entier, il est évident que nous devons penser à notre impact environnemental et Morgan doit en tenir compte,” assure-t-il.

Marché concurrentiel

Les principaux constructeurs avancent dans la même direction. Illustration avec Jaguar qui devient le premier à sortir un SUV entièrement électrique : son modèle I-PACE concurrencera la Model X de Tesla.

D’après ses concepteurs, l’absence de moteur traditionnel est synonyme de gain de place pour les passagers. “Les batteries sont en partie basse, le modèle a des moteurs électriques à l’avant et à l’arrière, un système de transmissions concentriques et quatre roues motrices et puis, on a un onduleur, un chargeur, énumère Ian Callum, directeur du design chez Jaguar. Mais à part cela, on avait toute la latitude nécessaire pour faire le design qu’on voulait,” se réjouit-il.

Mobilité autonome et partagée

“Si les véhicules électriques ont le vent en poupe cette année, l’autre phénomène observable, c’est ce genre de concept car durable où l’on peut voyager ensemble et qui se conduit tout seul,” souligne notre reporter Jeremy Wilks installé à bord d’un véhicule autonome d’un nouveau genre de Renault conçu pour se frayer un chemin dans les bouchons.

“Le EZ-Go de Renault, c’est notre vision de la mobilité urbaine de demain, insiste Laurens van den Acker, directeur du Design industriel du Groupe Renault, c’est un service, un véhicule partagé, que l’on ne possède plus, sans chauffeur, sans volant et qui peut se déplacer dans la ville grâce à une application.”

Le diesel résiste encore

Mais au salon, une autre question était dans toutes les têtes après une série de scandales sur les émissions polluantes des véhicules diesel : quel est l’avenir de cette motorisation ?

Le constructeur Toyota a annoncé à Genève qu’il renonçait à vendre des voitures diesel en Europe tandis que chez Peugeot qui présentait sa nouvelle version de la 508, les clients auront toujours le choix.

“En fonction de vos usages et de la législation dans votre pays ou votre ville, vous pourrez choisir votre moteur, explique Jean-Philippe Imparato, directeur de la marque Peugeot. Par exemple, vous achèterez votre 208 et vous direz : ‘Je veux du tout électrique’. Si vous êtes commercant et que vous faites beaucoup de route, vous direz : ‘Je veux encore du diesel’ et si vous êtes habitant citadin et que vous ne faites pas beaucoup de route, vous choisirez une essence.”

Du rêve aussi

Ce salon, c’est bien sûr l’occasion de découvrir des modèles dernier cri et de contempler la voiture que l’on rêverait d’avoir.

Mais les exposants réalisent-ils vraiment des ventes lors de l‘évènement ? Nous avons posé la question au représentant de la marque française Alpine qui vient juste d‘être relancée.

“On vend des véhicules ici, affirme Antony Villain, directeur Design chez Alpine, avant d’ajouter : À Genève, il y a beaucoup de clients, en particulier de voitures de sport.”

“Que vous aimiez les voitures sportives et performantes ou les véhicules qui vous emmènent tout seuls à destination, fait remarquer notre journaliste Jeremy Wilks, vous trouverez certainement votre bonheur au Salon international de l’Auto de Genève qui se poursuit jusqu’au 18 mars.”

Plus de focus