DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: Montpellier punit le Racing et reste devant

Vous lisez:

Top 14: Montpellier punit le Racing et reste devant

Taille du texte Aa Aa

Montpellier a confirmé sa place de leader en humiliant 41-3 le Racing 92 lors du choc au sommet de la 20e journée du Top 14 samedi à l’Altrad Stadium.

A six journées de la fin, l‘équipe de Vern Cotter creuse l‘écart pour compter désormais huit points d’avance sur les Franciliens et neuf sur Toulouse, qui recevra Lyon dimanche et peut s’emparer de la seconde place.

“On voulait un gros match. On est satisfait d’avoir fait un match abouti devant une telle équipe. C’est bien pour la confiance. Et, l’opération est parfaite. On prend cinq points face à un concurrent direct, on conserve la première place”, a apprécié le capitaine Louis Picamoles.

Dix sur dix: le MHR, battu à deux reprises en Coupe d’Europe, est vraiment maître chez lui en championnat. Avant de recevoir Castres, La Rochelle et Pau, il a réussi un premier examen avec une victoire bonifiée devant le Racing, pour valider tout à la fois son invincibilité et sa première place.

Pour sa part, l‘équipe de Laurent Labit et Laurent Travers, qui pourrait donc céder sa place de dauphin à Toulouse à l’issue de cette journée, ralentit la cadence. Après avoir enchaîné cinq succès d’affilée, elle vient seulement d’empocher quatre points en trois journées. Et, comme les deux précédentes saisons, elle repart de Montpellier avec un lourd excédent de bagages.

- Pas de polémique –

“C’est très simple, on n’a pas été invité aujourd’hui et Montpellier mérite amplement sa victoire. Il a été plus performant et a joué en avançant, nous en reculant. Ce qui est important, maintenant, c’est de trouver rapidement des solutions, afin d‘être capable de faire d’autres prestations”, ruminait Laurent Travers, l’un des entraîneurs franciliens.

Pas de polémique, de banderole ou d’invective entre présidents. Plus de quinze jours après la régularisation du transfert du trois-quart polyvalent Johan Goosen, tout s’est bien passé dans ce Montpellier-Racing 92, tout au moins pour Montpellier.

Jeu au pied d’occupation efficace, discipline tactique et large domination territoriale: le MHR s’est appuyé sur une bonne gestion du match pour exploiter les fautes parisiennes jusqu‘à la 45e minute. Ainsi, à la 11e minute, le centre Anthony Tuitavake perdait un ballon dans ses vingt-deux mètres et le centre sud-africain Jan Serfontein inscrivait le premier essai sur un petit exploit. “Quand on respecte le travail de la semaine, on peut avoir un résultat comme ça, le vestiaire est souriant”, a souligné Picamoles.

Après la pause (13-3), en l’espace de cinq minutes, l‘équipe de Cotter scellait le match grâce à deux nouveaux essais: le deuxième ligne Nicolaas Van Rensburg ponctuait un beau mouvement sur un petit côté, puis Serfontein, encore lui, signait un doublé après une penaltouche.

Dans les dix ultimes minutes, le MHR finissait de punir le Racing avec deux derniers essais de l’ailier Timoci Nagusa et du 3e ligne Louis Picamoles. Pour assurer un succès-référence.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.