DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie: imbroglio politique sur une candidature aux JO d'hiver 2026

Vous lisez:

Italie: imbroglio politique sur une candidature aux JO d'hiver 2026

Taille du texte Aa Aa

Deux ans après le retrait de la candidature de Rome pour les JO-2024, l’Italie est plongée dans un imbroglio politique autour d’une éventuelle candidature pour les Jeux d’hiver de 2026.

En 2016, la nouvelle maire de Rome, Virginia Raggi, issue du Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème) avait retiré la candidature de la Ville éternelle pour 2016 en fustigeant un vaste gaspillage de ressources, au grand dam du gouvernement de Matteo Renzi (centre gauche) et du Comité olympique italien (Coni).

Mais le fondateur et parrain du M5S, Beppe Grillo, a changé son fusil d‘épaule: il estime désormais que l’organisation des JO d’hiver de 2026 “pourrait être une grande occasion pour Turin”, qui avait déjà organisé ceux de 2006.

Rome et Turin sont les deux principales villes italiennes dirigées par des maires du M5S.

Chiara Appendino, la maire de Turin, a immédiatement soutenu l’idée de Beppe Grillo mais a dû faire face à la fronde de plusieurs élus municipaux de son parti, qui ne se sont pas présentés lundi lors de la réunion du conseil municipal où une motion en faveur de la candidature devait être discutée.

Dans le même temps, le gouverneur de la Vénétie, Luca Zaia, issu de la Ligue (extrême droite), a évoqué une possible candidature de sa région avec les Dolomites.

“Il y a une belle bataille pour la candidature”, a réagi le président du Coni, Giovanni Malago, qui n’entend pas être laissé de côté alors qu’une candidature de Milan est aussi évoquée.

“Trois éléments sont nécessaires pour une candidature: la volonté des autorités locales, le Coni et le gouvernement”, a-t-il rappelé, assurant que les deux premiers “devront écouter le nouveau gouvernement, quand il y en aura un”.

L’Italie est plongée dans l’incertitude depuis les législatives du 4 mars, avec deux camps revendiquant de gouverner sans avoir de majorité: la coalition de droite menée par la Ligue arrivée en tête avec 37% des voix et le M5S, devenu le premier parti du pays avec 32,7%.

Les discussions pour tenter de former un gouvernement pourraient prendre des semaines, voire des mois.

Avant les Jeux de Turin en 2006, l’Italie avait déjà organisé des Jeux d’hiver en 1956 à Cortina D’Ampezzo, dans les Dolomites.

Les JO d’hiver de 2022 seront organisées dans la région de Pékin.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.