DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Second mandat pour la présidente du Népal, première femme à ce poste

Vous lisez:

Second mandat pour la présidente du Népal, première femme à ce poste

Taille du texte Aa Aa

Le Parlement népalais a reconduit mardi la présidente Bidya Bhandari dans ses fonctions, octroyant à la première femme à ce poste un second mandat de cinq ans à la tête du pays himalayen.

Près deux-tiers des parlementaires ont voté en faveur de Mme Bhandari, dont le poste est principalement honorifique. Proche alliée du bloc communiste qui a largement remporté les élections en fin d’année dernière, sa victoire sur son seul adversaire était attendue.

Le premier mandat de Bidya Bhandari s’est déroulé largement sans remous. Ses critiques estiment qu’elle n’en a pas fait assez pour la cause des femmes dans une société profondément patriarcale, mais la marge de manœuvre de sa fonction est limitée.

En fin d’année dernière, cette femme politique communiste a signé une révision du code pénal archaïque. Cette réforme criminalise le système de dot et interdit la vieille pratique hindoue d’ostraciser les femmes durant leurs règles.

La présidente n’est pas la seule femme présente dans les hautes sphères du pouvoir népalais. Le Parlement est présidé depuis 2015 par Onsari Gharti Magar, également première femme à ce poste.

Sushila Karki était elle la première femme présidente de la Cour suprême jusqu‘à son départ à la retraite l’année dernière.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.