DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Héritage Hallyday : la joute judiciaire est lancée

Vous lisez:

Héritage Hallyday : la joute judiciaire est lancée

Taille du texte Aa Aa

Il était très attendu, il a finalement été renvoyé au 30 mars, il s'agit du premier round judiciaire sur l'héritage de Johnny Hallyday.

Le Tribunal de grande instance de Nanterre a demandé aux avocats de Laeticia Hallyday de fournir toutes les pièces réclamées par les avocats de David Hallyday et Laura Smet sur le "Trust" au sein duquel Johnny Hallyday aurait réuni tous ses actifs au seul bénéfice de sa femme, et ce avant lundi prochain.

Un renvoi qu'a regretté l'avocat de Laeticia Hallyday, Ardavan Amir-Aslani :

"J'aurais voulu, que lors de cette audience, la vérité puisse éclater, et que prenne fin cette campagne médiatique organisée contre ma cliente qui a donné toute sa vie à l'artiste, le plus grand artiste français, que la vérité soit connue de tous."

David Hallyday et Laura Smet réclament un droit de regard sur l'album posthume de leur père ainsi que le gel de son patrimoine.

Et ce, dans l'attente que soit examinée par la justice une autre procédure, intentée sur le fond, concernant l'héritage.

"Cette histoire est une histoire d'une grande tristesse et d'une grande injustice, mais la justice fera son oeuvre. La succession de Johnny se résume à un Trust américain et l'intégralité de son patrimoine qui est français se retrouve dans ce trust. Cela a une double conséquence. La première est que cela permet d'échapper aux droits de succession, et la deuxième est que cela ne profite qu'à une seule personne, Madame Laeticia Boudou", a déclaré Pierre-Jean Bouvier, avocat de David Hallyday, à la sortie de l'audience.

Cet examen par le Tribunal de grande instance pourrait prendre des mois, voire des années.

Laeticia Hallyday est à ce jour l'unique bénéficiaire de l'ensemble du patrimoine et des droits d'auteurs de la légende du rock français, décédée le 6 décembre à l'âge de 74 ans.