DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Federer: "Mon match le plus difficile en 2018"

Vous lisez:

Federer: "Mon match le plus difficile en 2018"

Taille du texte Aa Aa

Le N.1 mondial Roger Federer a tremblé samedi face à Borna Coric pour s’imposer 5-7, 6-4, 6-4 et atteindre la finale du Masters 1000 d’Indian Wells: “C‘était mon match le plus difficile de l’année”, a admis le Suisse, toujours invaincu en 2018.

QUESTION: Mené 1 set à 0 et breaké dans le deuxième set, puis deux fois breaké dans le 3e set, vous devez être soulagé après cette victoire?

REPONSE: “C‘était plutôt compliqué, c’est clairement mon match le plus difficile de l’année. Au milieu du 2e set, je sentais que mon jeu n‘était pas vraiment là et Borna était content de son jeu, il était serein, calme, sans faire quelque chose d’exceptionnel. Il était très solide, et moi je n’arrivais pas à faire les points gagnants, les transitions de la défense vers le filet. Je ne sais pas si c‘était à cause de son jeu, du fait de jouer à 11h00 du matin, ou bien à cause du vent. Il y avait plein de trucs qui m’ont posé des problèmes (…) J’ai décidé de jouer presque au milieu du terrain, de ne plus faire de fautes, faire beaucoup de slices comme à l‘époque, et à l’arrivée c‘était sympa de gagner un match comme ça, et pas seulement en étant offensif”.

Q: Vous voilà en finale une fois encore, êtes-vous surpris ?

R: “Avec la confiance après la Hopman Cup, l’Open d’Australie et Rotterdam, je m’attendais à faire un bon tournoi, surtout après avoir gagné les deux premiers matches ici. C’est important de retrouver le rythme ici à Indian Wells, parce que ça joue différent ici dans le désert que partout ailleurs sur le circuit, notamment à cause des balles qui volent, et la surface lente. Il faut trouver ses repères, ça prend toujours un peu de temps”.

Q: Comment voyez-vous la finale face à Del Potro, un des joueurs qui vous a posé le plus de problèmes au cours de votre carrière ?

R: “Oui, contre Del Po, on a eu beaucoup de longues batailles, les Jeux olympiques, le très long troisième set, la demi à Roland Garros en 2009 qui était si importante pour moi, la finale de l’US Open où il me bat pour gagner son Grand Chelem, c‘était incroyable aussi, on a eu plein d’autres matches, des 3 sets partout presque où on s’est affrontés. J’aime bien jouer contre lui. Tous les deux nous connaissons les points forts et les points faibles de l’autre. Déjà très tôt dans le tournoi, il jouait très très bien, et je ne suis pas surpris de le voir en finale”.

Propos recueillis en conférence de presse

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.