DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Australie: Suu Kyi "ne se sent pas bien" et annule une apparition en public

Vous lisez:

Australie: Suu Kyi "ne se sent pas bien" et annule une apparition en public

Taille du texte Aa Aa

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi a renoncé à un discours et une séance de questions-réponses prévus à Sydney lundi car elle ne se “sent pas bien”, ont annoncé les organisateurs.

Aung San Suu Kyi a été blâmée à l’international pour son silence sur la répression militaire dans l’Etat Rakhine qui a vu 700.000 membres de la minorité musulmane rohingya fuir au Bangladesh.

Mme Suu Kyi a assisté de vendredi à dimanche à un sommet spécial entre l’Australie et les 10 pays membres de l’Asean (Association des nations d’Asie du Sud-Est).

Après des entretiens avec le Premier ministre australien Malcolm Turnbull, la prix Nobel de la paix devait prononcer un discours à l’Institut Lowy avant une séance de questions-réponses, les seuls commentaires publics prévus pendant sa visite australienne.

“Cet après-midi, l’Institut Lowy a été informé par l’ambassade de Birmanie que (Mme Suu Kyi) ne pourrait plus participer à cet événement car elle ne se sent pas bien”, a déclaré une porte-parole dans un communiqué. “En conséquence, l‘événement est désormais annulé”.

La crise humanitaire des Rohingyas a constitué l’un des principaux sujets de discussion au sommet de l’Asean mais l’organisation régionale a souligné qu’elle ne pouvait intervenir.

L’Asean regroupe Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, la Birmanie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam. L’Australie est un partenaire de dialogue depuis 1974. Elle fonctionne au consensus et met un point d’honneur à s’abstenir de s’ingérer dans les affaires de ses membres.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.