DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russiagate : les Républicains obligent Trump à reculer

Vous lisez:

Russiagate : les Républicains obligent Trump à reculer

Taille du texte Aa Aa

La levée de bouclier côté républicain a obligé la Maison blanche à réagir. Non, Donald Trump ne pense pas limoger le procureur spécial Robert Mueller a-elle-dû préciser. Hier, plusieurs ténors du parti républicain comme les sénateurs Marco Rubio, ou James Lankford ont lancé un avertissement à Trump : "laissez le faire son travail", "ne le renvoyez pas ou ce sera le début de la fin de votre présidence", c'est une ligne rouge à ne pas franchir.

"Quand vous êtes innocent , s'il y a des accusations de collusion avec les Russes, s'il n'y a aucune preuve de cela, si vous êtes innocent, alors agissez comme tel" a expliqué Trey Gowdy, membre républicain du Congrès, élu de Caroline du Sud.

Cette mise au point intervient deux jours après le limogeage de l'ancien directeur adjoint du FBI Andrew McCabe, que Trump a ainsi réussi à priver d'une partie de sa retraite. McCabe était dans le collimateur du président pour avoir assurer l'intérim à la tête du FBI et ses accointances supposés avec son prédécesseur James Comey.

C'est une nouvelle salve de tweets vengeurs, dénonçant "l'équipe de démocrates endurcis" de Mueller et une "chasse aux sorcières", qui a suscité la mise en garde du clan républicain.