DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Scandale des données : l'UE réagit

Vous lisez:

Scandale des données : l'UE réagit

Taille du texte Aa Aa

Le scandale "Cambridge Analytica" est suivi de très près à Bruxelles. Pour la Commission européenne, s'il s'avère exact que cette société a acquis illégalement les données de 50 millions d'utilisateurs de Facebook pour influencer la présidentielle aux Etats-Unis, l'affaire sera lourde de conséquences.

"De notre côté, on continue d'une part de suivre ce cas-là, et d'autre part d'affirmer haut et fort que pour nous, la protection des données personnelles est une valeur incontestable de l'Union, a commenté la commissaire européenne au numérique, Mariya Gabriel. Et avec les outils que nous avons, nous disons justement de joindre les paroles aux actes."

La commissaire européenne à la Justice s'est, elle, dite horrifiée.

Quant au président du Parlement européen, il demande à Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, de venir s'expliquer.

Pour Giovanni Buttarelli, le contrôleur européen de la protection des données, ce scandale pourrait n'être que la partie émergée de l'iceberg.

"Nous avons détecté au moins 52 000 schémas différents selon lesquels vous pouvez être classé, explique-t-il. S'ils réussissent, ils en savent plus sur vous que vous ne le pensez, mais vous pouvez aussi être profilé à mauvais escient. Les entreprises peuvent vous démarcher, vous discriminer, vous traiter de manière différente, d'une manière qui ne correspond pas à votre personnalité."

Une nouvelle législation européenne sur la protection des données entrera en vigueur fin mai. Elle est censée mieux protéger les utilisateurs.