DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Catalogne: les indépendantistes veulent élire un président qui risque d'être disqualifié

Vous lisez:

Catalogne: les indépendantistes veulent élire un président qui risque d'être disqualifié

Taille du texte Aa Aa

Les parlementaires catalans sont convoqués jeudi pour élire président de la région Jordi Turull, un candidat en liberté sous caution qui risque d‘être disqualifié par la justice espagnole, a annoncé mercredi le président du parlement.

“Je proposerai à la chambre le député Jordi Turull pour être candidat à la présidence”, a annoncé le président du parlement Roger Torrent, après avoir appris que M. Turull était convoqué vendredi devant la justice.

Ce candidat est déjà inculpé de sédition et de rébellion, comme les autres membres du gouvernement catalan qui ont piloté une tentative de sécession en octobre dernier. Même élu à la présidence de la Catalogne, s’il est ensuite jugé et condamné, il risque d‘être disqualifié et de devoir abandonner ces fonctions.

Les partis séparatistes, qui ont conservé la majorité absolue au parlement catalan aux élections de décembre dernier, avaient auparavant voulu élire un candidat en exil, Carles Puigdemont, et un autre un prison Jordi Sanchez mais la justice les en avait empêchés.

M. Torrent a rappelé ces interventions de la justice pour bloquer ces deux candidatures. “Ces ingérences pourraient également se produire vendredi prochain”, a-t-il affirmé pour expliquer pourquoi il convoquait d’urgence le parlement.

Jordi Sanchez, ancien président de l’association indépendantiste Assemblée nationale catalane (ANC), a renoncé mercredi à son siège de député et donc à être candidat à la présidence. L’ancien président Carles Puigdemont, qui s‘était exilé à Bruxelles avant le déclenchement des poursuites, y avait quant à lui renoncé début mars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.