DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Croatie: défilé contre un traité sur les violences contre les femmes

Vous lisez:

Croatie: défilé contre un traité sur les violences contre les femmes

Taille du texte Aa Aa

Des milliers de Croates ont manifesté samedi à Zagreb contre la Convention d’Istanbul sur les violences à l‘égard des femmes, estimant qu’elle promeut une “théorie du genre” et que sa ratification menacerait les valeurs traditionnelles de leur pays.

“Je suis un père, pas un parent!”, “Stop à la violence contre la Croatie!”, pouvait-on lire sur des banderoles, lors de ce défilé soutenu par la puissante église catholique croate.

Dans les églises du pays, les prêtres avaient appelé les fidèles à s‘élever contre cette Convention du Conseil de l’Europe qui, à leurs yeux, saperait les valeurs traditionnelles croates.

Cette manifestation s’est tenue deux jours après que le Premier ministre de centre droit, Andrej Plenkovic, a annoncé que la Convention d’Istanbul serait présentée au Parlement en vue de sa ratification.

Au son de chants patriotiques ou religieux, sous une forêt de drapeaux croates, les manifestants ont voulu expliquer qu’ils se sentaient “menacées dans (leur) propre pays”, leur a lancé une des organisatrices, Gordana Turic. “La Convention d’Istanbul est contre le christianisme”, a-t-elle poursuivi.

Quand le nom de Plenkovic était évoqué, la foule répondait “Trahison! Trahison!”. Le Premier ministre est en butte à l’opposition de la frange conservatrice de son parti, le HDZ.

Aux yeux de cette mouvance de la formation au pouvoir, la Convention d’Istanbul ferait la promotion d’une “théorie du genre”.

“Je veux que la famille et les valeurs de la famille soient protégées, alors que la Convention les attaque”, a dit à l’AFP Ivana Horvat, une employée de bureau de 38 ans.

Pour tenter d’apaiser la situation, Andrej Plenkovic a fait savoir que la loi de ratification comprendrait un passage pour assurer que les programmes scolaires “n’introduiraient pas de théorie du genre” et qu’il n’y aurait pas d’amendement de la Constitution, laquelle définit le mariage comme l’union d’une femme et d’un homme.

Plusieurs organisations de défense des droits des femmes ont accusé les groupes conservateurs et l’Eglise “d’inventer une théorie du genre pour protéger un système patriarcal”.

Presque 90% des 4,2 millions de Croates sont catholiques.

La Convention d’Istanbul a été ratifiée par 28 pays, dont 17 membres de l’Union européenne, rejointe en 2013 par la Croatie.

La Bulgarie a récemment renoncé à la ratifier, également en raison d’une référence supposée à une “théorie du genre”. En février, le Premier ministre slovaque avait pris une décision similaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.