DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis: Paire fait chuter Djokovic à Miami

Vous lisez:

Tennis: Paire fait chuter Djokovic à Miami

Taille du texte Aa Aa

L’ancien N.1 mondial Novak Djokovic est certes encore loin de son meilleur niveau, mais Benoît Paire s’est offert une victoire de prestige face au Serbe, vendredi au 2e tour du Masters 1000 de Miami.

Alors qu’il aurait pu laisser éclater sa joie d’avoir fait chuter l’un des meilleurs joueurs de l’histoire, vainqueur à six reprises à Key Biscayne, Paire n’a même pas esquissé un sourire après sa victoire 6-3, 6-4 au moment de serrer la main de son adversaire.

“C’est quelqu’un que je respecte énormément, j’espère qu’il va très vite revenir parce que je l’apprécie beaucoup et qu’il manque au circuit”, a expliqué le 47e mondial pour justifier sa réaction après la balle de match.

L’Avignonnais a toujours fait la course en tête face à Djokovic qui, comme pour son retour à Indian Wells début mars après son opération d’un coude, n’a été que l’ombre du joueur qui terrifiait ses rivaux jusqu’en 2016.

Paire a pris le service du Serbe, désormais 12e mondial, au septième jeu dans le premier set et l’a breaké à nouveau à deux reprises dans la seconde manche, avant de remporter le match sur un jeu blanc.

- Gasquet dominé par Chardy –

“Physiquement je ne le trouve pas encore à 100% (…) Même après le premier échange du premier point, il était un peu fatigué. Par moments, il avait du mal à respirer. Le Novak d’avant était plus capable d’enchaîner les points à 100%”, a analysé Paire, premier Français à battre Djokovic depuis Tsonga à Toronto en 2014.

Il a de son côté réussi un match sérieux, notamment au service, et oublié les douleurs au dos qui l’accablent depuis des mois.

“Je suis très content, parce que je suis resté vraiment concentré dans ma partie, je suis très fier de moi. Physiquement, j‘étais bien, je me déplaçais bien, je n’ai pas eu de douleurs”, a noté Paire qui sera opposé au 3e tour à un autre Serbe, Filip Krajinovic, 27e mondial.

Djokovic n’a pas caché sa déception et a même semblé un rien désemparé devant la tâche qui l’attend.

“Ma blessure a mis un sérieux coup d’arrêt à ma forme, à mon jeu, à ma façon de bouger, et j’essaye de recoller les morceaux. J’essaye de prendre conscience de ce que je dois faire, et on verra pour la suite”, a-t-il constaté.

Comme Djokovic, Richard Gasquet revient d’une blessure (psoas) et a été stoppé d’entrée, par son compatriote Jérémy Chardy 7-5, 6-1.

- Wozniacki et Osaka chutent –

“Après trois-quatre semaines d’arrêt, ce n’est pas facile de revenir quand tu n’as plus 20 ans. Je vais repartir très vite au travail pour jouer le plus vite que possible sur terre”, a souligné le Biterrois, 37e mondial.

Déjà en vue à Indian Wells (8e de finale), Chardy (N.90) défiera au prochain tour le N.4 mondial, le Bulgare Grigor Dimitrov, qui a bégayé son tennis (4-6, 6-2, 6-1) face à l’Allemand Maximilian Marterer (N.73).

Enfin, Pierre-Hugues Herbert (N.81) n’a pas réussi à déstabiliser le N.3 mondial, le Croate Marin Cilic, vainqueur de leur duel du 2e tour en deux sets 7-5, 6-3.

Il n’y a plus de Françaises dans le tableau féminin: au lendemain de la déroute de la N.1 tricolore Caroline Garcia, balayée 6-3, 6-1 par l’Américaine Alison Riske (N.104), Kristina Mladenovic est elle aussi tombée d’entrée.

La N.2 française et 19e mondiale s’est inclinée en trois sets 3-6, 6-4, 6-2 face à la Croate Petra Martic (N.40).

En toute fin de soirée, la N.2 mondiale Caroline Wozniacki, finaliste de l‘édition 2017 et lauréate de l’Open d’Australie 2018, a été renversée par la Portoricaine Monica Puig 0-6, 6-4, 6-4.

Sacrée à indian Wells dimanche dernier mais malade, la Japonaise Naomi Osaka (N.22) n’a pas pu défendre ses chances face à la N.4 mondiale, l’Ukrainienne Elina Svitolina (6-4, 6-2).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.