DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie : chagrin et colère après l'incendie de Kemerovo

Vous lisez:

Russie : chagrin et colère après l'incendie de Kemerovo

Taille du texte Aa Aa

De graves négligences sont à l'origine du dramatique bilan de l'incendie du centre commercial de Kemerovo, en Sibérie.

64 personnes dont neuf enfants ont été tués, onze autres victimes sont hospitalisées dont deux dans un état grave.

"On avait décidé d'aller dans la salle des jeux d'arcades, au quatrième" raconte une mère de famille..." Ils sont entrés, ils s'installaient quand il y a eu l'incendie et la fumée... Ils ont commencé à fuir, mais on les en a empêchés. La sécurité les a bloqués et leur demandait de prendre un autre escalier.

L'incendie s'est déclaré dimanche en fin d'après-midi et Edouard Kovalevski a perdu ses deux enfants.

"C'est ma fille, Svetlana Kovalevskaya, cinq ans. Et voilà Egor qui allait sur ses dix ans" dit il en sanglotant le regard sur les photos qui s'affichent sur l'écran de son téléphone. "Elle appelait à l'aide au téléphone et disait qu'elle manquait d'air... On pouvait entendre des enfants pleurer."

"C'était la panique, le chaos, tout était sombre, les lumières se sont éteintes, les escalators et les ascenseurs ne fonctionnaient pas" se souvient Danila Plyut, un rescapé du centre commercial. "Les gens fuyaient et tombaient. Et l'alarme ne s'est pas déclenchée."

Le comité d'enquête russe a annoncé l'ouverture d'une enquête criminelle pour "violation des règles de sécurité" et l'arrestation de quatre personnes, parmi lesquelles le locataire du local où s'est déclenché l'incendie ainsi que le directeur de la société gérant le centre commercial.