DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Empoisonnement : le Kremlin nie (à nouveau) l'implication de la Russie

Vous lisez:

Empoisonnement : le Kremlin nie (à nouveau) l'implication de la Russie

Taille du texte Aa Aa

Vingt-quatre pays, dont les Etats-Unis et 17 membres de l'Union européenne, ont décidé d'expulser plus de 120 diplomates russes après l'empoisonnement à l'arme chimique de l'ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille, le 4 mars dernier au Royaume-Uni.

Interrogé quant à savoir si Moscou était perturbé par cette vague d'expulsions, Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, a indiqué mercredi que "vingt ou trente pays, c'est seulement une partie de la communauté internationale".

La Russie, qui nie toute responsabilité dans cette affaire dénonce depuis des jours "une provocation" et "une campagne antirusse". Mardi, Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères, a confirmé que la Russie préparerait sa riposte.

"Nous analysons avec attention la situation et les mesures (de représailles) seront appropriées. C'est une situation extraordinaire", a indiqué mercredi la porte-parole de la diplomatie russe à la presse, précisant que "les mesures concerneront chaque pays".

- AFP -