DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

16 morts dans des combats au Cachemire

Vous lisez:

16 morts dans des combats au Cachemire

Taille du texte Aa Aa

Seize personnes ont été tuées dans des combats entre l’armée indienne et des rebelles dans la région disputée du Cachemire, a annoncé dimanche la police, qui redoute de nouvelles violences.

Trois soldats indiens, 11 personnes considérées comme des insurgés et deux civils ont péri au cours de plusieurs affrontements au sud de Srinagar, la capitale du Cachemire indien, revendiqué par le Pakistan.

Des manifestations ont par ailleurs eu lieu dans cette ville, où les écoles resteront fermées lundi en raison de nouveaux appels de groupes rebelles à manifester.

L’Inde accuse le Pakistan d’armer et d’entraîner les rebelles du Lashkar-e-Taiba (LeT), ainsi que d’autres groupes armés au Cachemire, ce que dément Islamabad.

Le plateau himalayen du Cachemire est de facto divisé entre l’Inde et le Pakistan. Depuis la Partition de 1947, New Delhi et Islamabad se déchirent pour le contrôle de la région, un conflit dont découle une insurrection séparatiste dans la partie indienne.

Le Pakistan a condamné une “folie meurtrière stupide”. “De telles actes odieux de la part des forces d’occupation ne font que renforcer la résolution des Cachemiris”, a affirmé dimanche le ministère pakistanais des Affaires étrangères dans un communiqué.

En 2017, au moins 206 rebelles présumés, 78 membres des forces de sécurité indiennes et 57 civils ont été tués au Cachemire, ce qui en a fait l’année la plus sanglante en une décennie dans la région.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.