DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Football argentin: des abus sexuels sur des mineurs dénoncés à River Plate

Vous lisez:

Football argentin: des abus sexuels sur des mineurs dénoncés à River Plate

Taille du texte Aa Aa

Plusieurs apprentis joueurs du club de Bueno Aires River Plate ont dénoncé des abus sexuels, ont révélé lundi la justice et une ONG, un nouveau scandale dans le football argentin après des accusations sur un réseau présumé de prostitution de mineurs dans le club d’Independiente.

“Une chirurgienne a eu connaissance de l’existence d’abus de mineurs qui vivaient dans la pension du club River”, a déclaré Andrés Bonicalzi, avocat de l’association des victimes de viol (Avivi), lors d’une conférence de presse. Elle l’a su grâce à “un psychologue du club qui a parlé avec les mineurs”.

La plainte a été déposée auprès de la police de Buenos Aires, et concerne des abus sexuels présumés sur des joueurs en formation entre 2004 et 2011, selon des sources judiciaires citées par des télévisions et sites internet de journaux argentins. “La médecin a été licenciée sans motifs”, a assuré Me Bonicalzi, et le psychologue a lui aussi été renvoyé.

“Nous ne connaissons pas encore les termes de la plainte, mais nous nous mettons dès maintenant à la disposition de la justice et des plaignants pour qu’une enquête complète soit menée”, a indiqué Ignacio Villarroel, sécrétaire de la direction de River, au site internet du quotidien La Nacion.

L’enquête concernait jusqu‘à présent le club Independiente (première division), où le témoignage d’un adolescent de 17 ans au psychologue de l‘équipe a poussé les dirigeants du club à contacter les autorités.

Le jeune homme a expliqué avoir été encouragé, avec un autre de 19 ans, à se prostituer dans une boutique du quartier branché de Palermo, à Buenos Aires, où étaient organisées des rencontres sexuelles avec des hommes adultes, selon la presse locale.

“La structure de ce réseau de prostitution de mineurs ne fonctionnait pas seulement à Independiente. Il y a d’autres clubs” impliqués, avait affirmé la semaine dernière la procureure Maria Soledad Garibaldi, en charge de l’enquête.

La justice s’intéresse aussi à de possibles cas d’abus au sein d’un troisième club, Temperley.

A River, l’un des trois cas signalés “concerne une fille des équipes de volleyball et les deux autres au football”, a précisé Me Bonicalzi.

“Nous enquêtons sur les témoignages de familles de province dont les enfants seraient victimes d’un réseau de pédophilie”, a-t-il ajouté.

Au total, six personnes ont déjà été arrêtées, dont l’arbitre Martin Bustos, un chargé de relations publiques et un organisateur de tournois de jeunes.

Les victimes étaient incitées à avoir des relations sexuelles avec des adultes en échange d’argent, de promotion au sein du club ou d’accessoires de sport, selon l’enquête.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.