DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Migrants : Netanyahou suspend l'accord avec le HCR

Vous lisez:

Migrants : Netanyahou suspend l'accord avec le HCR

Taille du texte Aa Aa

Israël a opéré une volte-face surprenante sur le dossier des migrants africains. Benjamin Netanyahu a finalement annoncé la suspension de l'accord entre Israël et l'ONU visant à réinstaller certains migrants dans des pays occidentaux.

Lundi soir sur Facebook, quelques heures après avoir annoncé la conclusion d'un arrangement avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, le Premier ministre a dit vouloir "repenser les termes de l'accord".

Plus tôt dans la journée, son cabinet avait déclaré que le HCR et Israël étaient parvenus à un accord permettant le départ d'au moins 16 250 migrants africains vers des pays occidentaux. Tel Aviv s'était engagé à régler la situation de ceux qui restaient sur place.

La droite a immédiatement critiqué cet accord, qui aurait permis à plus de 20 000 Africains en situation irrégulière de s'installer légalement dans le pays.

Ces dernières semaines, les manifestations s'étaient multipliées contre un projet du gouvernement visant à laisser deux choix au migrants : l'expulsion vers leur pays d'origine ou la prison.

Selon le ministère de l'intérieur, 42 000 migrants, principalement originaires du Soudan et d’Érythrée sont entrés en Israël depuis 2007.

L'accord avec le HCR enlevait une épine du pied de Benjamin Netanyahou. Il ne pouvait pas renvoyer les migrants vers l’Érythrée, pays qu'il a lui même jugé dangereux