DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Russie se recueille un an après l'attentat du métro de Saint-Pétersbourg

Vous lisez:

La Russie se recueille un an après l'attentat du métro de Saint-Pétersbourg

Taille du texte Aa Aa

La Russie rendait hommage mardi aux victimes de l’attentat du métro de Saint-Pétersbourg, un an après cette attaque qui a fait 15 morts et des dizaines de blessés, et conduit à l’arrestation de 11 suspects de complicité.

Les habitants de la deuxième ville de Russie sont venus déposer des fleurs et se recueillir à la station de métro où a eu lieu cet attentat à la bombe. Des concerts en mémoire des victimes sont prévus dans la soirée.

“Lorsque quelque chose comme cela se produit, il est impossible de rester indifférent, de ne pas se dire que personne n’est en sécurité, nulle part. La vie est devenue ainsi”, regrette Galina Semenets, une habitante de 35 ans.

“Notre famille n’arrive toujours pas à accepter ça. La douleur ne nous quitte pas”, abonde Natalia, qui a perdu un proche dans l’attentat du 3 avril 2017.

L’auteur présumé de cette attaque, Akbarjon Djalilov, un jeune homme de 22 ans aux motivations floues, avait également été tué dans l’attentat.

Les autorités avaient annoncé l’arrestation de 11 personnes, soupçonnées d‘être les complices de Djalilov, dans plusieurs régions de Russie dans les semaines suivantes.

“Nous avons réussi à établir les identités de toute la chaîne de complices, dont le commanditaire, l’organisateur et les exécutants”, a indiqué mardi le Comité d’enquête russe, précisant que l’attaque avait été commise par “une organisation terroriste islamiste”.

Djalilov avait la nationalité russe depuis ses 16 ans mais était né dans le sud du Kirghizstan, dans la région d’Och, connue pour avoir fourni d’importants contingents au groupe Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.