DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Athlétisme: l'entraîneur soupçonné de viol dénonce des accusations "délirantes"

Vous lisez:

Athlétisme: l'entraîneur soupçonné de viol dénonce des accusations "délirantes"

Taille du texte Aa Aa

Giscard Samba, l’entraîneur d’athlétisme accusé de viol par une de ses anciennes sprinteuses, a dénoncé mercredi par la voix de son avocat “le caractère délirant” de ces accusations.

Le coach “dispose de preuves accablantes à l’encontre des personnes ayant formulé des accusations calomnieuses à son encontre, accusations qui en dépit de leur caractère délirant, lui causent un trouble bien réel”, déclare son avocat, Adil Sahban, dans un communiqué.

M. Samba “agira en dénonciation calomnieuse sitôt son innocence confirmée par une justice en laquelle il a confiance”, ajoute-t-il.

Spécialiste des haies à l’US Créteil, M. Samba fait l’objet d’une enquête pour viol, agression sexuelle et harcèlement sexuel. Son accusatrice est une ancienne athlète de son groupe d’entraînement, aujourd’hui âgée de 21 ans et qui souhaite rester anonyme.

Sa plainte a poussé la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale à effectuer un signalement à la justice mi-mars.

L’affaire, révélée par Le Monde dimanche, a incité d’autres coureuses qui ont travaillé avec M. Samba à dénoncer le comportement de cet homme de 40 ans avec certaines sportives.

De quoi secouer le milieu de l’athlétisme français: l’entraîneur a été nommé technicien de l’année en 2013 par la Fédération française d’athlétisme (FFA). Il a notamment conduit Dimitri Bascou à une médaille de bronze sur 110m haies et s’est occupé jusqu’en 2014 de Cindy Billaud et de Pascal Martinot-Lagarde, détenteurs des records de France du 100m et 110m haies.

M. Samba, “se réserve (…) le droit d’agir contre toutes celles et ceux qui ont proféré des diffamations à son encontre durant les derniers jours”, prévient son avocat.

“Les athlètes qui travaillent avec lui connaissent sa probité et continuent à lui faire confiance”, écrit le conseil.

Après les révélations, le club de l’US Créteil réclame à sa section athlétisme la suspension de l’entraîneur “à titre conservatoire”. La FFA a, elle, convoqué sa commission de discipline en mai pour examiner le cas de M. Samba.

La fédération doit également statuer en avril sur le cas d’un autre entraîneur, Pascal Machat. Responsable national du demi-fond pour les jeunes, il est accusé d’agression sexuelle par Emma Oudiou, une athlète plusieurs fois sélectionnée en équipe de France.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.