DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue des champions: duel "so british", la Roma face à une montagne en quarts

Vous lisez:

Ligue des champions: duel "so british", la Roma face à une montagne en quarts

Taille du texte Aa Aa

Un duel de clubs anglais, Liverpool et Manchester City, qui promet d‘être riche en buts, un club italien, l’AS Rome, face à la montagne Barcelone: les deux derniers quarts de finale aller de la Ligue des champions mercredi (20h45) sont aussi alléchants que ceux de mardi.

Douze buts marqués en deux confrontations: Manchester City avait étrillé Liverpool en Premier League au match aller (5-0), les Reds se sont vengés en infligeant aux Citizens leur seule défaite de la saison en championnat (4-3). Et c’est désormais la Ligue des champions qui va départager leurs flamboyants entraîneurs, l’Espagnol Pep Guardiola contre l’Allemand Jurgen Klopp.

City, qui pourrait être sacré dès ce week-end en championnat anglais, part a priori favori vu ses résultats domestiques. Les hommes de Pep Guardiola ne comptent en effet rien de moins que 16 points d’avance sur leur premier poursuivant, Manchester United, qu’ils affrontent samedi.

Le club mancunien est aussi le dernier anglais en date à avoir atteint les demi-finales de la Ligue des champions, en 2015-16. Alors entraîné par l’Argentin Manuel Pellegrini, il avait été éliminé par le futur vainqueur, le Real Madrid.

Liverpool a toutefois quelques arguments à faire valoir, notamment le poids de l’histoire: les Reds ont remporté 5 Ligue des champions, dont la dernière en 2005 à l’issue d’une finale épique qui les avait vus remonter 3 buts face à l’AC Milan.

Jurgen Klopp peut aussi compter sur son attaque de feu, emmenée par l’intenable Egyptien Mohamed Salah. Mais de ce point de vue, Pep Guardiola a aussi du talent à sa disposition avec son effectif à 878 millions d’euros, soit le plus cher de l’histoire selon les calculs de l’observatoire du football CIES.

L’autre rencontre est elle aussi alléchante: le FC Barcelone est un prétendant à la victoire finale et survole son championnat national cette saison, malgré la présence des cadors Atletico Madrid et Real Madrid. Et s’il n’a pas les faveurs des pronostics, l’AS Rome reste un club majeur italien.

Reste à savoir s’il peut concurrencer Barcelone dans son intimidant Camp Nou. “Quand on discute avec les supporters, les gens autour du club, on comprend qu’une équipe comme la Roma doit de nouveau gagner des titres”, a observé l’ancien Lyonnais Maxime Gonalons, interrogé par l’AFP avant la rencontre.

Il cite le buteur bosnien Edin Dzeko et le gardien brésilien Alisson comme atouts majeurs de son équipe face au Barça… En attendant le soutien du public romain lors du match retour à domicile, mardi 10 avril (20h45).

L’Etihad Stadium de Manchester accueillera City-Liverpool le même jour, tandis que les deux autres quarts de finale retour, Bayern Munich – Séville et Real Madrid – Juventus Turin, auront lieu le mercredi 11 avril (20h45).

Joués mardi:

(20h45) Juventus – Real Madrid 0-3

Séville – Bayern Munich 1-2

Mercredi:

(20h45) Liverpool – Manchester City

FC Barcelone – AS Rome

Suite du calendrier:

Quarts de finale retour: 10 et 11 avril

Tirage au sort des demi-finales: 13 avril

Demi-finales: aller les 24 et 25 avril, retour les 1er et 2 mai

Finale: le 26 mai à Kiev

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.