DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

F1: Alonso espère des "podiums" cette année

Vous lisez:

F1: Alonso espère des "podiums" cette année

Taille du texte Aa Aa

L’Espagnol Fernando Alonso, cinquième du Grand Prix inaugural de la saison 2018 de F1 en Australie il y a deux semaines, espère que son écurie McLaren, désormais motorisée par Renault, jouera “quelques podiums” cette année, a-t-il assuré jeudi avant le GP de Bahreïn.

“Les deux prochains mois seront cruciaux pour nos espoirs au championnat cette année. J’espère que nous pourrons continuer à améliorer la voiture, à apporter plus de performance, dit-il. Si nous ne nous battons pas au championnat, nous aurons, je l’espère, quelques podiums cette année et pourrons être régulièrement cinquième ou sixième.”

“Peut-être que la cinquième place peut devenir normale. Il faut voir. Je pense qu’il y a encore un écart considérable à réduire sur les leaders mais ça ne dépend que de nous maintenant. Nous ferons au mieux”, poursuit le double champion du monde 2005 et 2006.

“C’est la première fois en trois ans (depuis 2015, ndlr) que nous sommes dans cette position et, maintenant, c’est à nous d’aller chercher des résultats”, poursuit Alonso.

“Nous étions à deux places du podium en Australie”, a-t-il rappelé. “Tout peut arriver en F1. Si tu es proche de cette position, l’opportunité viendra à un moment donné et nous serons là pour la prendre. Je pense que c’est très possible cette année.”

McLaren sort de trois ans d’une collaboration très compliquée avec Honda pour motoriste, soldés par deux neuvièmes places (en 2015 et 2017) et une sixième place (en 2016) au Championnat du monde, très loin de ses ambitions.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.