DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie: fusillade dans une université, quatre morts

Vous lisez:

Turquie: fusillade dans une université, quatre morts

Taille du texte Aa Aa

Au moins quatre personnes ont été tuées jeudi en Turquie lorsqu’un homme a ouvert le feu dans une université à Eskisehir (ouest) avant d‘être interpellé, a rapporté l’agence de presse Dogan.

Selon l’agence de presse étatique Anadolu, l’assaillant, un employé de l’Université Osmangazi, a tué un vice-doyen, deux membres du corps enseignant et un ou une secrétaire de l‘établissement pour des raisons inconnues.

Plusieurs ambulances et des véhicules de police ont été dépêchés sur place, a rapporté l’agence Dogan, tandis que les télévisions montraient des employés et des étudiants de l’Université en larmes ou la tête entre les mains.

Cité par le quotidien Hürriyet, le recteur de l’université, Hasan Gönen, a confirmé que quatre de ses employés avaient été tués. Selon lui, le tireur est entré dans le bureau du doyen qui n’y était pas à ce moment-là, avant d’en sortir et d’abattre quatre personnes avec une arme de poing.

Après avoir semé la mort dans l‘établissement, l’assaillant a pris la fuite, mais a été rattrapé par des policiers, selon M. Gönen.

Dogan a indiqué que le suspect avait été conduit au commissariat pour y être interrogé, ajoutant que ses motivations n‘étaient pour l’instant pas connues.

Si la Turquie a été visée par plusieurs attentats ces dernières années, ce type de fusillade est relativement rare dans le pays.

Des ONG tirent régulièrement la sonnette d’alarme sur l’augmentation du nombre d’armes en circulation en Turquie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.