DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un juge brésilien ordonne l'incarcération de Lula

Vous lisez:

Un juge brésilien ordonne l'incarcération de Lula

Taille du texte Aa Aa

Le juge brésilien Sergio Moro a émis jeudi un mandat de dépôt contre l’ex-président Luiz Inacio Lula da Silva, qui aura 24 heures pour se présenter aux autorités afin de purger une peine de 12 ans et un mois de prison pour corruption.

“Au vu de la fonction qu’il a occupée, il aura la possibilité de se présenter volontairement à la police fédérale de Curitiba (Sud) jusqu‘à 17h00 (locales) le 6 avril”, a indiqué le juge Moro dans le mandat que l’AFP a pu consulter.

Le magistrat n’a autorisé “l’usage de menottes sous aucun prétexte” lors de l’arrestation.

Juge emblématique de la lutte anticorruption au Brésil, Sergio Moro avait condamné Lula en première instance en juillet, un jugement confirmé en appel à la mi-janvier.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, la Cour suprême du Brésil avait rejeté une demande d’habeas corpus qui aurait permis à l’ex-président (2003-2010) de rester en liberté jusqu‘à l‘épuisement de tous les recours.

Lula, 72 ans, a été condamné pour avoir reçu un luxueux appartement en bord de mer de la part d’une entreprise de bâtiment en échange de faveurs dans l’obtention de marchés publics.

L’icône de la gauche, qui est également sous le coup de six autres procédures judiciaires, nie farouchement, invoquant l’absence de preuves et dénonçant un complot visant à l’empêcher de se présenter à la présidentielle d’octobre, pour laquelle il était donné favori.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.