DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mort du chanteur français Jacques Higelin, poète et "bête de scène"

Vous lisez:

Mort du chanteur français Jacques Higelin, poète et "bête de scène"

Taille du texte Aa Aa

Si longtemps chanteur poète, comédien engagé, "bête de scène" du rock français, Jacques Higelin, fatigué, s'en est allé... Il est mort vendredi matin à Paris. Sa famille l'a annoncé dans un bref communiqué : "Aziza, sa femme, Arthur H (son fils chanteur), Kên Higelin (son fils réalisateur), et Izia Higelin (sa fille chanteuse), ont la douleur d'annoncer la disparition de Jacques Higelin". L'auteur-compositeur-interprète de chansons qui restent dans toutes les têtes, comme "Champagne" ou "Tombé du ciel", était âgé de 77 ans.

Bernard Lavilliers, autre chanteur charismatique, avait simplement dit fin 2017 : "Jacques ne va pas trop bien en ce moment". Puis son fils Arthur H avait confirmé, indiquant que la famille l'entourait, mais on ne connaît pas les causes exactes de son décès.

L'hommage du Premier ministre français, Edouard Philippe, sur Twitter :

De 1965 à 2016, Jacques Higelin a réalisé en tout vingt albums en studio, dont certains ont fortement marqué la chanson française, notamment "BBH 75", "Alertez les bébés !", le diptyque "Champagne pour tout le monde..." et "... Caviar pour les autres", et encore "Tombé du ciel", dédié à son idole, Charles Trénet, album avec lequel il fera ses meilleures ventes (300 000 exemplaires). En octobre 2016, l'artiste a fêté ses cinquante ans de carrière en sortant son dernier album, "Higelin 75".

Un artiste touche-à-tout et précoce

Jacques Higelin avait le spectacle dans la peau. Dès l'âge de 14 ans, en 1954, il ose passer une audition à Paris devant le producteur et grand découvreur de talents, Jacques Canetti. Puis, à 16 ans, il entre au cours dramatique Simon. C'est en rencontrant le musicien Henri Crolla, ami des chanteurs Mouloudji et Yves Montand, qu'il va apprendre à jouer de la guitare.

Au début des années 1960, Higelin fait ses premiers pas de comédien au cinéma et à la télévision. Et dans le même temps, il retrouve Jacques Canetti qui ne l'a pas oublié et va lui permettre de monter sur scène dans plusieurs cabarets parisiens. Sa complicité avec la chanteuse Brigitte Fontaine va aussi l'aider à trouver son style si particulier, poétique et engagé, dans la chanson et le théâtre.

Un innovateur pour le rock français

Au milieu des années 1970, il se réalise pleinement dans le rock. Son album "Alertez les bébés !", sorti en 1976, lui vaut le prix de l'académie Charles-Cros. Il devient alors l'un des chanteurs les plus populaires en France, offrant à ses fans une énergie folle lors de ses tournées musicales. Il sera l'une des têtes d'affiche aux premières des festivals Printemps de Bourges (en 1977) et Francofolies de La Rochelle (en 1984). Mais, selon Françoise Canetti, la fille de Jacques (voir plus haut), "C'était d'abord un poète, un rebelle et puis un fidèle". "Le propre d'un poète, conclut-elle, c'est qu'on ne peut pas l'imaginer mort".

Le chanteur et musicien Jean-Louis Aubert le considérait comme "un père" : "Jacques Higelin est notre géniteur. Tout jeune quand je n'avais pas de groupe, on s'est collé à lui. On habitait tous ensemble. C'était une mise au monde. Il se dirigeait vers le rock mais il chantait en français".

Jacques Higelin avait une mère belge. Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, lui rend également hommage sur Twitter :